Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 22.07.13

Conjoncture

Le classement des 50 premiers sites industriels établi cette semaine par L'Usine Nouvelle souligne la bonne santé de l'aéronautique et constate au passage que partout en France, les grands donneurs d'ordres structurent de véritables écosystèmes industriels dans les territoires où ils sont implantés. Avec 13 217 salariés dans ses sites d'assemblage de l'agglomération toulousaine, Airbus est d'ailleurs le premier employeur industriel de France, loin devant PSA Montbéliard, longtemps numéro un. Michelin, à Clermont-Ferrand, complète le podium. Autres enseignements de ce classement : l'industrie est plutôt une spécialité du Nord de la France et le décrochage du secteur est bien réel, les effectifs de 28 des 50 usines étant en repli très net...

Avionneurs

Les actionnaires de la compagnie aérienne britannique EasyJet ont donné leur feu vert à une commande de 135 A320 adressée à Airbus. Le fondateur et premier actionnaire avait pourtant prévenu qu'il voterait contre (UsineNouvelle.com du 11/07). Pour la petite histoire, le fabricant de l'A400M, Airbus Military, n'a pas encore livré à la France son premier exemplaire de l'avion de transport militaire polyvalent : c'est donc un A400M de l'industriel, avec un équipage mixte à son bord, qui a volé au-dessus des Champs-Elysées le 14 juillet (UsineNouvelle.com du 12/07).

Nouvelle série noire pour le Dreamliner. Deux Boeing 787 ont eu des incidents vendredi dernier en Grande-Bretagne. C'est d'abord un 787 d'Ethiopian Airlines qui a pris feu sur une piste de l'aéroport londonien d'Heathrow. Puis, quelques heures plus tard, un autre a été obligé de se reposer à Manchester après « un incident technique » (LaTribune.fr du 12/07). Un groupe de 83 passagers du vol 214 d'Asiana Airlines accidenté à l'atterrissage à San Francisco le 6 juillet ont par ailleurs intenté une action en justice contre l'avionneur : bien que l'enquête pour déterminer les causes de l'accident, qui a fait 3 morts et plus de 180 blessés, soit encore en cours, le système de pilotage automatique du B777 pourrait être en cause (Challenges.fr du 17/07).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail