Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • LB INDUSTRIE
  • SMPA
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 18.04.15

Avionneurs

Dans une interview publiée dimanche dernier par Les Echos, le patron d'Airbus Fabrice Brégier n'envisage pas de renoncer à son très gros porteur A380, dont le programme « sera enfin à l'équilibre cette année », même si son marché ne s'est pas autant développé qu'imaginé et s'il a « probablement été lancé dix ans trop tôt » (UsineNouvelle.com du 13/04). La République démocratique du Congo est intéressée par l'achat d'appareils au groupe pour sa nouvelle compagnie aérienne, a déclaré son Premier ministre (Challenges.fr du 14/04). Six mois après un premier vol, l'A320 Neo a franchi une nouvelle étape mardi avec la sortie d'usine du premier modèle équipé de moteurs Safran-GE (Les Echos du 15/04).

Et de deux. Après l'Egypte, l'Inde achète à la France 36 Rafale « prêts à voler », a annoncé le Premier ministre indien vendredi dernier. Une urgence car, face au Pakistan et à la Chine, l'armée de l'air indienne s'estime gravement sous-équipée. Le contrat pourrait s'élever à près de quatre milliards d'euros, d'après LeMonde.fr.
Grâce à lui, un Rafale sur quatre est désormais exporté, soulignent lundi Les Echos. Au-delà de Dassault Aviation, Thales et Safran, près de 500 sous-traitants sont déjà dans les starting-blocks pour répondre au défi industriel que représente cette commande, nous apprend UsineNouvelle.com. Au sein des trois grands groupes, les syndicats tablent sur plus d'un millier d'embauches, et autant pour l'ensemble de leurs sous-traitants.
Le ministre indien de la Défense a indiqué que son pays ne recevrait sans doute pas son premier Rafale avant 2017. Les critiques ont fusé en Inde, dénonçant l'abandon des transferts de technologie et une capitulation devant la France (Les Echos du 15/04). Selon le même ministre, toute commande supplémentaire se fera « exclusivement de gouvernement à gouvernement ». Une déclaration qui implique l'abandon des négociations du contrat MMRCA qui porte sur 126 appareils engagées depuis trois ans avec Dassault, alors que les parties concernées laissaient pourtant entendre qu'elles continuaient (Les Echos du 14/04).

Equipementiers / Sous-traitants

Le président Hollande a visité mardi le site lotois de Figeac Aéro, sous-traitant aéronautique en pleine croissance dans le sillage d'Airbus ou Safran. Challenges.fr y voit « plus qu'une success-story, le modèle parfait des entreprises de taille intermédiaire qui peuvent relancer l'industrie française ».

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail