Sous-traitance usinage et décolletage de pièces mécaniques pour toutes industries

  • TAMIDEC
  • DECOLLETAGE RENE CULLAFFROZ
  • CARTIER MARCEL
  • BASTARD DCI
  • RMG INDUSTRIE
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SNED DECOLLETAGE
  • PATUREL DECOLLETAGE

Ce dimanche, les industriels prendront le train « En Marche ! »

Les chefs d’entreprises sont sortis de leur silence en une des Echos mardi : « de façon inhabituelle, les patrons de Veolia, Michelin, Bouygues ou Atos mais aussi des dirigeants de PME confient leurs craintes de voir Marine Le Pen élue ». Certains menacent même de mettre la clef sous la porte ou d’aller voir ailleurs. Parmi les personnalités citées, Bruno Grandjean, Président du directoire de Redex et de la Fédération des Industries Mécaniques, « fustige la ‘passion française de la ligne Maginot’. ‘Grimper sur une palette avec un gilet fluo au milieu des pneus brûlés’ ne suffit pas à comprendre le fonctionnement d'une industrie insérée dans une chaîne de production internationale. ‘La dévaluation, c'est de la paresse, l'illusion qu'elle exonère d'un effort d'adaptation’ : croire qu'avec une monnaie dégradée, la France redeviendra compétitive, et donc retrouvera le terrain perdu dans certains secteurs, est une illusion. Ainsi, la France ne fabrique quasiment plus de machines-outils (…) On ne pourra jamais rattraper ce retard et retrouver ce savoir-faire. En revanche, les industriels devront acheter à l'étranger leurs équipements à des prix de 20 à 30% plus élevés : ‘on ne pourra plus s'acheter un robot. Cela porterait un coup fatal à la modernisation de notre industrie’. Qui, par ailleurs, lui achètera dans un monde concurrentiel des produits enchéris d'autant ? Personne. ‘S'imaginer qu'il n'y aura pas de mesures de rétorsion est une absurdité. Se couper des chaînes de valeur est une aberration économique. C'est l'Albanie’ »…Ce jeudi, c’est au tour d’UsineNouvelle.com de publier l’appel d’une centaine d'industriels qui représentent des grands groupes, des ETI ou encore des PME-PMI à voter Emmanuel Macron dimanche, considérant que le candidat est le seul à garantir la démocratie et l'avenir industriel de la France. Le programme de Marine Le Pen et du Front national, assurent-ils, promet « la désindustrialisation masquée ».

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail