Sous-traitance usinage et décolletage de pièces mécaniques pour toutes industries

  • CARTIER MARCEL
  • RMG INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • SNED DECOLLETAGE
  • BASTARD DCI
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • TAMIDEC
  • DECOLLETAGE RENE CULLAFFROZ

L'actualité de l'industrie en générale semaine 46 - 2016

Dans le monde...

La production industrielle dans la zone euro a fléchi de 0,8% en septembre, ce qui s’explique notamment par un recul de 5,6% pour les biens durables et une baisse de 2,2% pour les biens d’équipement comme les machines. Sur un an, elle progresse de 1,2% (Les Echos du 15/11).

Le produit intérieur brut de l'Allemagne a crû de 0,2% au troisième trimestre, selon un chiffre provisoire publié mardi, soit un peu moins qu'escompté par les analystes, sur fond de baisse des exportations. Pour Challenges.fr, le moteur de la croissance germanique, le commerce extérieur, est en train de se gripper.

Les incertitudes entourant le Brexit ont poussé un tiers des entreprises britanniques à reporter ou abandonner des projets d'investissements pour un total de 65,5 milliards de livres, selon une étude inquiétante pour le pays publiée lundi et relayée par Challenges.fr.

La production industrielle de la Russie s’affiche en recul de 0,2% par rapport à octobre 2015, après une diminution de 0,8% sur un an en septembre (Les Echos du 17/11).

En France...

Le taux de chômage atteint 10% au second trimestre 2016, soit +0,1% par rapport au premier, mais -0,4% sur un an, selon l’Insee (UsineNouvelle.com du 17/11).

UsineNouvelle.com parle ce jeudi « de bien mauvais signaux sur la compétitivité de l'industrie française » : « la dernière livraison de l’OFCE sur ‘l’Etat du tissu productif français’ s’interroge sur ses perspectives [qui] ne sont pas très roses. En particulier parce que si le concept de compétitivité a été bien intégré comme un levier clé pour réussir dans la mondialisation, les efforts se concentrent sur le coût du travail, et les leviers pour une compétitivité qui repose sur le hors coût ne sont pas mis en œuvre ». L’insuffisance des investissements en machines et équipements et de la dépense en R&D, les carences de la formation et les barrières à la croissance des jeunes entreprises du fait d’un processus concurrentiel qui avantage celles, plus anciennes, déjà en place sont particulièrement pointées du doigt.

Les défaillances d’entreprises ont très nettement baissé de 12% au troisième trimestre, selon le cabinet Altares. Tous les types profitent de l’embellie (Les Echos du 15/11).

Challenges.fr parlait le 11 novembre de « la coûteuse et fausse attractivité de la France ». Selon l’article, « puissante niche fiscale, le crédit d’impôt recherche a attiré en France de nombreux géants de la tech. Une mesure dispendieuse aux faibles retombées ».

« Les rémunérations des grands patrons ont gonflé de 20% en un an », nous annonçait mardi Challenges.fr. En moyenne, le dirigeant d'une grosse entreprise cotée en France perçoit 3,5 millions d'euros par an.

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail