Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse automobile du 01.09.16

Conjoncture.

Le marché automobile français enregistre une hausse de 6,7% en août. Sur les huit premiers mois de l'année, les immatriculations augmentent de 6,1%. Renault voit ses ventes de voitures neuves progresser de 13,9% ce mois-ci, PSA se contentant de +0,4%.
Les deux groupes français détiennent toujours plus de la moitié de leur marché intérieur : 51% en août, 54,4% depuis janvier (Challenges.fr du 01/09).

Le diesel a fait de la résistance en juillet dans les immatriculations de voitures neuves en Europe de l'Ouest, selon LMC Automotive. Tombé à moins d'une voiture sur deux en mai, il est remonté à 50,6% en juillet (UsineNouvelle.com du 24/08). En revanche en France, il a poursuivi son déclin en août, ne représentant plus que 52,7% des immatriculations depuis janvier, contre 57,2% pendant toute l'année 2015 (Challenges.fr du 01/09).

Constructeurs.

« La justice américaine remet la pression sur Volkswagen », titraient Les Echos vendredi dernier. Le juge californien chargé du scandale des moteurs truqués a en effet réduit d’une semaine le délai consenti au constructeur pour proposer une solution concernant quelque 80 000 modèles impliqués. Faute d’accord amiable, un procès pourrait avoir lieu l’été prochain. L’allemand est néanmoins parvenu à un accord de principe aux USA sur l'indemnisation de 650 concessionnaires pour compenser le préjudice commercial qu’ils ont subi (UsineNouvelle.com du 26/08). D’après Les Echos de lundi, il les rembourserait à hauteur de 1,2 milliard de dollars et se serait engagé à leur racheter les modèles d’occasion devenus invendables et à baisser ses prix.
Le Bild apporte aussi un éclairage nouveau sur un épisode survenu en 2015, que nous avions relaté à l’époque dans cette revue de presse et qui avait alors provoqué une incompréhension totale : d’après le journal allemand, Ferdinand Piëch, alors président du conseil de surveillance du groupe, se serait inquiété auprès de Martin Winterkorn, son PDG, des conséquences d'une enquête publique américaine sur les motorisations diesel. Et ce, six mois avant l'éclatement du scandale... Il est possible que ce soit suite à cette affaire que M. Piëch ait tenté d'évincer M. Winterkorn de la tête du groupe. En vain, précipitant sa propre chute (LaTribune.fr du 30/08).
Enfin, d’après Les Echos de mercredi, « Volkswagen veut passer en revue les contrats qui le lient avec ses fournisseurs, en réponse au conflit survenu avec deux d’entre eux qui a perturbé la production de six de ses usines allemandes au mois d’août (...). Les détails d’un vaste plan d’économies en préparation chez VW seront présentés ‘dans les deux à trois mois à venir’.

Le ministère japonais des Finances a accusé mardi Mitsubishi Motors d’avoir sous-estimé la consommation de carburant de huit autres modèles et lui a ordonné d’en suspendre la commercialisation jusqu’à ce que les mesures soient corrigées. Ils s’ajoutent à quatre véhicules déjà suspendus en avril, dont le constructeur japonais avait reconnu avoir falsifié les économies de carburants (Les Echos du 31/08).

LaTribune.fr se demande « pourquoi Uber mise autant sur la voiture autonome », l'application de mise en relation entre chauffeurs VTC et particuliers multipliant les investissements importants dans ce secteur. Explication : pour son fondateur, cette nouvelle technologie bouleversera le visage des agglomérations via l'avènement de nouvelles formes de mobilité, les robots-taxis remplaçant progressivement les voitures des particuliers, plus onéreuses. Ainsi, les ménages renonceraient à l'achat d'une voiture pour confier leur mobilité à... Uber qui deviendrait incontournable pour tous les déplacements individuels, et se substituerait aux constructeurs qui ne vendraient plus de voitures particulières. Au passage, l’article souligne qu’ « après s'être aliéné les taxis, c’est de ses propres chauffeurs qu'Uber projette de se débarrasser au profit de ses robots-taxis »... Mais le pari est risqué. « Uber a perdu plus d’un milliard de dollars en six mois », nous apprend ainsi LeMonde.fr. Dans de nombreux pays, au premier rang desquels la Chine qu’elle s’apprête à quitter, la société américaine opère en effet à perte : le prix payé par ses clients est inférieur à la somme versée aux chauffeurs.

Prêt à concurrencer Uber, Google teste un service de covoiturage basé sur Waze qui serait lancé à l’automne à San Francisco (Les Echos du 01/09).

La start-up nuTonomy expérimente ses premiers taxis autonomes dans un quartier de Singapour. Son objectif est de développer une flotte de robots-taxis en 2018 (UsineNouvelle.com du 25/08).

Equipementiers / Sous-traitants.

Les Echos parlaient mardi d’ « un comble : censés protéger les automobilistes, les airbags Takata ont provoqué l’explosion d’un camion la semaine dernière au Texas, ainsi que la mort d’une femme de 69 ans qui a péri dans l’incendie de sa maison, provoqué par l’explosion. L’équipementier japonais n’a pas su dire comment les coussins d’air, transportés dans le poids lourd, ont pu exploser et endommager une dizaine de maisons avoisinantes ».

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail