Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse automobile du 15.06.17

Constructeurs

« Renault-Nissan réfléchit à un schéma de bonus cachés pour la rémunération de ses dirigeants », titrait mardi UsineNouvelle.com : « les banquiers de l'alliance ont élaboré un projet permettant de verser des millions d'euros de bonus annuels supplémentaires au PDG Carlos Ghosn et à d'autres dirigeants via une société de service créée spécialement pour l'occasion, selon des documents vus par Reuters ». Bonus qui échapperait à tout contrôle des actionnaires… Pour la newsletter, « la nouvelle semble incroyable tant les enjeux sont élevés pour Carlos Ghosn. Se faire conseiller, par la société d'un proche et ancien de Goldman Sachs, pour recevoir un surbonus alors que la rémunération du patron de Renault a récemment été critiquée jusqu'aux plus hauts sommets du gouvernement, n'est pas de nature à engager la confiance des administrateurs du groupe ». A l’occasion de l'assemblée générale des actionnaires de Renault qui se déroule ce jeudi, certains investisseurs pourraient aussi être tentés de poser d’autres questions comme la succession du dirigeant ou le Dieselgate.

PSA élargit son association avec Changan pour regonfler ses ventes en Chine. Leur usine de Shenzen va ainsi bientôt assembler, en plus de la gamme DS, des véhicules de la marque chinoise (LesEchos.fr du 09/06). Le président du directoire d'Opel a par ailleurs démissionné, quelques semaines avant la conclusion de la reprise officielle du constructeur par le français. Lequel a du pain sur la planche pour redresser une firme bien malade, selon Challenges.fr.

Quelque 220 000 conducteurs des Pays-Bas, d'Angleterre et du Pays de Galles se sont regroupés mardi en vue d'une possible action collective contre Volkswagen sur les véhicules équipés du logiciel manipulant les données relatives aux émissions polluantes (UsineNouvelle.com du 13/06). Sous pression, le groupe allemand, qui se refuse toujours à une quelconque indemnisation des 8 millions de clients touchés en Europe par le scandale, a accepté d’étendre de deux ans la garantie des pièces concernées par le rappel en cours (Les Echos du 15/06).

Pour la première fois, le patron d'Apple a confirmé l'intérêt de sa société dans la recherche sur les systèmes de conduite autonome. Tim Cook parle ainsi d'une « technologie clé très importante » dans une interview accordée à Bloomberg (UsineNouvelle.com du 14/06).

Equipementiers / Sous-traitants

Les Echos parlaient vendredi dernier d’une « nouvelle douche froide pour les salariés de GM&S. En redressement judiciaire depuis début décembre, l’équipementier automobile de La Souterraine, dans la Creuse, n’a toujours pas reçu d’offre ferme de reprise (…). A deux semaines d’une audience décisive au tribunal de commerce de Poitiers, seul le groupe stéphanois GMD semble toujours dans la partie – il a réitéré tardivement son intérêt, qui reste néanmoins conditionnel ». Emmanuel Macron est venu en personne ce jour-là à leur rencontre et leur a promis, au cours d'un dialogue musclé et tout en insistant sur le fait qu’il n’est « pas le Père Noël », de faire « le maximum », leur annonçant une « cellule de crise » pour travailler à la reprise. D’après la CGT, il « s'est aussi engagé à contacter lui-même plusieurs partenaires et repreneurs potentiels, en plus de GMD ». Les représentants des salariés ont rencontré le cabinet du ministre de l'Économie lundi soir, mais en sont sortis peu rassurés, dénonçant le manque d'efficacité de la cellule de crise. Suite à cela, les salariés ont décidé de bloquer à nouveau la production. L’intersyndicale demande des commandes supplémentaires de Renault et PSA, la recherche d’autres repreneurs, des indemnités supra-légales pour les licenciés et une prolongation du délai accordé par le tribunal. Plusieurs autres réunions sont programmées, dont une vendredi à Bercy directement avec le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, les constructeurs français et des représentants des 277 salariés (Challenges.fr du 10, LeFigaro.fr du 13 et Les Echos du 14/06).

En visite mardi dans le Val d’Oise chez l’équipementier automobile Telma, le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud ont échangé avec direction et syndicats sur le dialogue social qui, dans cette PME, se porte bien (UsineNouvelle.com du 14/06).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail