Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse automobile du 26.03.17

Constructeurs

« Dieselgate : la Répression des fraudes met en cause Carlos Ghosn », titraient LesEchos.fr le 15 mars. « L’ensemble de la chaîne de direction » de Renault est impliquée dans la fraude présumée aux émissions polluantes, selon l’organisme. Et l’article de surenchérir : « encore pire, d'après un ancien salarié de Renault cité par la DGCCRF, le groupe tromperait les autorités depuis 1990, date à laquelle il aurait installé dans la nouvelle Clio un logiciel capable de détecter les contrôles (…). ‘Last but not least’, un mail de novembre 2015 évoque un système de dépollution ‘très vite inopérant sur la route’, mais qui ‘fonctionne pendant les tests’ ». Renault a démenti formellement l’ensemble de ces accusations. Un document interne du constructeur dresse par ailleurs le comparatif des performances de ses différentes usines. C’est le site de Maubeuge, dans le Nord, spécialisé dans les utilitaires, qui ressort comme l’usine la plus compétitive. Les Echos soulignent même que « l’usine se positionne au top niveau de l’Alliance Renault-Nissan. Signe qu’il n’y a pas de fatalité pour un site français » !

Renault Trucks va recruter 273 opérateurs en 2017, dont 100 à Blainville-sur-Orne, dans le Calvados, ou il fabrique des camions de moyen tonnage (UsineNouvelle.com du 16/03).

PSA a annoncé le lancement au second semestre d’un mini-site d’assemblage en Uruguay, en association avec son importateur Easa et l’industriel Nordex (Les Echos du 16/03). Challenges.fr parlait d’ailleurs, le week-end dernier, du « miracle de PSA et Renault en Amérique du sud » alors que « Carlos Tavares, patron de PSA, donne le coup d'envoi de l'industrialisation de la future plate-forme "CMP" en Argentine. [Les deux français] préparent de nouveaux modèles et modernisent leurs usines en Amérique latine. Malgré la crise, ils gagnent de l'argent ».
Pour réduire ses coûts, PSA veut en revanche fermer son site de R&D de la Garenne-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, et déménager d'ici septembre 2018 l'essentiel de ses salariés sur deux sites du groupe dans les Yvelines, ont indiqué les syndicats (UsineNouvelle.com du 22/03).

« Volkswagen veut tourner la page du dieselgate avec un festival de nouveautés », selon LaTribune.fr : « alors que le plus gros des procédures judiciaires est quasi-réglé, la marque allemande s'apprête à dérouler un ambitieux plan produit qui doit lui permettre de redonner de la fraîcheur à sa gamme. Il s'agit de redresser les ventes mais [aussi d’] activer les leviers pour restaurer une rentabilité qui n'a cessé de se détériorer... ». Les ennuis ne sont cependant pas terminés pour son compatriote Daimler. Une enquête a ainsi été ouverte contre certains de ses employés par le parquet de Stuttgart pour « soupçons de tromperie et de publicité répréhensible (…) en lien avec une suspicion de manipulation de traitement ultérieur des gaz d’échappement sur des voitures » (Les Echos du 23/03). A l’inverse, Opel est sortie blanchie d'une enquête de la Répression des fraudes sur les émissions polluantes de ses véhicules diesel en France, a annoncé lundi le ministère de l'Economie (Challenges.fr du 20/03). A l’inverse de Fiat à l’encontre de qui le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour « tromperie aggravée ». En cause, les réglages de ses systèmes antipollution (Les Echos du 22/03).

Dépassé par Mercedes sur le segment des véhicules premium, BMW a entrepris un ambitieux plan produit, avec le lancement de 40 modèles dans les deux ans à venir et mise sur la poursuite de l’électrification de ses gammes pour reprendre le leadership (UsineNouvelle.com du 23/03).

Porsche va investir 200 millions d'euros pour développer des services numériques car il anticipe une baisse des ventes de voitures au cours des années à venir qui sera notamment due au développement du partage de véhicules (UsineNouvelle.com du 18/03). Et pour mieux prouver qu’il n’y a pas que ses modèles qui font rêver, il va octroyer 9 111 euros de prime à ses employés en guise de bonus pour 2016, exercice historique pour lui (Les Echos du 23/03).

Tesla a réussi à lever en 3 jours 1,2 milliard de dollars sur les marchés pour financer le lancement de son dernier né, le Model 3, et ses besoins généraux (UsineNouvelle.com du 16/03).

Equipementiers / Sous-traitants

Continental Automotive a lancé un programme de R&D autour de la mobilité du futur mobilisant 200 millions d'euros sur 5 ans. Il sera piloté depuis Toulouse (UsineNouvelle.com du 17/03).

Le japonais Panasonic a annoncé mardi porter sa participation dans l'équipementier espagnol Ficosa International de 49 à 69% afin de se renforcer dans l'électronique automobile (UsineNouvelle.com du 21/03).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail