Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse automobile du 19.03.17

Constructeurs

Par ailleurs champion des basses émissions de CO2, PSA va sortir en septembre un nouveau diesel dépollué qui entend résoudre définitivement le problème des oxydes d'azote. De quoi amener l’Etat à revoir sa politique fiscale et Paris sa chasse au diesel (Challenges.fr du 10/03) ?

Renault va ouvrir un espace dédié à l'innovation au cœur de Paris, le « Square ». Ce laboratoire a vocation à co-construire des projets avec les start-up et valoriser ses communautés d'innovation internes (UsineNouvelle.com du 13/03). Pour passer à la vitesse supérieure sur les véhicules autonomes, le groupe renforce également sa collaboration avec l’université de technologie de Compiègne (UTC) et son laboratoire Heudiasyc, unité mixte de recherche avec le CNRS : les partenaires ont inauguré le SivaLab, un laboratoire spécialisé dans les systèmes de localisation et de perception (Les Echos du 14/03). Enfin, l'alliance Renault-Nissan a annoncé mardi la création d'une division commune dédiée aux véhicules utilitaires afin d'accélérer les ventes et les synergies sur un segment qui se mondialise dans le sillage des voitures (UsineNouvelle.com du 14/03).

Vers un dieselgate à la française ? Selon Libération ce mercredi, la direction de la concurrence estime que Renault a utilisé une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats des tests antipollution. Le quotidien, qui s’appuie sur un procès-verbal de la DGCCRF, relève que près de 900 000 véhicules pourraient être concernés, soit 16,8 milliards d’euros de revenus. Or le constructeur risque une amende de 10% du total de ses ventes. « Renault rappelle qu'aucun de ses services n'a enfreint les règles, européennes ou nationales, relatives à l'homologation des véhicules. Les véhicules Renault ne sont pas équipés de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution », a répondu l'entreprise (LeFigaro.fr, Les Echos et Challenges.fr du 15/03). A suivre.

Positionné sur le haut de gamme, le constructeur chinois de voitures électriques Nio veut commercialiser un véhicule totalement autonome aux Etats-Unis d’ici 2020 (Les Echos du 13/03).

Volkswagen a formellement plaidé coupable de fraude et d’entrave à la justice vendredi dernier aux Etats-Unis dans le scandale des moteurs diesel truqués, se conformant ainsi à l’accord annoncé début janvier avec le département de la Justice, qui a mis fin aux poursuites en échange notamment du paiement d’une amende de 2,8 milliards de dollars. Au total, VW a accepté de verser 23 milliards aux USA, en particulier pour indemniser quelque 600 000 automobilistes et réparer les dégâts causés à l’environnement par ses moteurs (Les Echos du 13/03). Malgré cela, le groupe a de « grandes chances » d'améliorer encore ses performances cette année après un exercice 2016 qui s'était soldé par un bénéfice courant record, a déclaré mardi le président de son directoire (UsineNouvelle.com du 14/03). Si les profits de la marque VW ont baissé de 10% en 2016, Audi, Porsche et Skoda lui permettent de repasser dans le vert, précisent Les Echos.

Volkswagen et Tata Motors ont signé vendredi dernier une lettre d'intention visant à développer des technologies et des plates-formes communes pour des véhicules destinés aux marchés émergents. La coopération débutera en Inde avant d'être étendue à d'autres pays. Le constructeur allemand cherche, depuis peu, à conquérir des marchés automobiles à bas coûts (UsineNouvelle.com et LesEchos.fr des 09 et 10/03).

Alstom a présenté jeudi dernier à Duppigheim, dans le Bas-Rhin, le prototype de son premier bus 100% électrique, baptisé « Aptis ». La RATP a annoncé qu’il sera testé pendant six mois sur les lignes 21 et 147 en conditions réelles d’exploitation (Les Echos du 10/03).

Equipementiers / Sous-traitants

L’équipementier japonais JTEKT, spécialiste des directions assistées électriques qui prépare de nouvelles productions pour des constructeurs allemands, investit 24 millions d'euros sur deux ans sur son site de Dijon (UsineNouvelle.com du 14/03).

Engie a annoncé l’acquisition du spécialiste néerlandais des bornes de recharge EV-Box. Le français met un pied sur le marché en plein essor de la mobilité électrique (Les Echos du 15/03).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail