Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse automobile du 10.02.17

Conjoncture

Le recul du gouvernement sur l'écotaxe a coûté un milliard d'euros à la France selon la Cour des comptes. L'Etat se retrouve notamment avec 957,58 millions d'euros d'indemnités à verser à la compagnie Ecomouv', chargée de sa mise en œuvre, et ses partenaires. La Cour déplore un pilotage du projet « centré sur des objectifs de court terme » (Challenges.fr du 08/02).
L’Hexagone devrait compter 45 000 bornes de recharge pour les voitures électriques en 2020 contre 16 000 aujourd’hui, soulignent ce jeudi Les Echos.

Les ministres des Transports français et allemand ont signé mercredi à Berlin une lettre d’intention visant à créer le premier site expérimental transfrontalier au monde pour tester les technologies de conduite autonome (Les Echos du 09/02).

Constructeurs

PSA assemblera des Peugeot au Kenya à partir de juin. Afin de couvrir les besoins de ce marché, le français souhaite y assembler plus de 1 000 véhicules par an (UsineNouvelle.com du 04/02).

Carlos Ghosn, le PDG de Renault et Nissan, également président de Mitsubishi Motors, intègre le club très fermé des constructeurs qui produisent près de 10 millions de véhicules annuellement : l'Alliance en a écoulé 9,96 millions l'an dernier (Challenges.fr du 08/02).

Le distributeur de produits de la mer Deutsche See poursuit Volkswagen pour l'avoir trompé en lui présentant les véhicules qu'il lui a loués comme conformes aux normes environnementales. C'est la première entreprise allemande à attaquer le constructeur dans le cadre de l'affaire des moteurs truqués (UsineNouvelle.com du 06/02). De son côté, le conseil de surveillance de VW a annoncé qu’il envisageait de porter plainte contre Ferdinand Piëch, son ancien président, dont la famille est l’un des principaux actionnaires du groupe. Le constructeur « réfute avec énergie » les accusations de M. Piëch contre l’ex-président du directoire, Martin Winterkorn, qui aurait été au courant du dieselgate dès mars 2015 (Les Echos du 09/02).

Belle année pour Daimler. Le géant allemand, devenu numéro un du premium avec sa marque Mercedes, a dévoilé un bénéfice net en 2016 de 8,78 milliards d’euros, en progression de 1% (Les Echos du 03/02).

Après Volkswagen et Renault, la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) a décidé de transmettre au parquet de Paris les conclusions de son enquête sur les émissions polluantes de véhicules diesel Fiat Chrysler, a annoncé lundi le ministère de l’Economie (Les Echos du 07/02).

Lu dans Les Echos : « en 2016, seuls 8 000 chanceux dans le monde ont pu s’offrir une Ferrari. Cette clientèle de luxe, en légère croissance (+4,6% comparé à 2015), a permis à la marque italienne de générer des résultats très volumiques : un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros (+8,8% sur un an) et un résultat d’exploitation de 880 millions d'euros, en hausse de 28,3% ».

Pour la seizième année d’affilée, General Motors a essuyé des pertes opérationnelles sur le Vieux Continent. Cette fois, ce seraient le Brexit et la dévaluation de la livre sterling qui seraient en cause, empêchant le retour à l’équilibre prévu (Les Echos du 08/02).

Le patron du constructeur de bus français Iveco a créé la polémique en prenant pour cible la Mairie de Paris et la SNCF, qui favoriseraient des productions étrangères au détriment du Made in France. Pourtant, relève UsineNouvelle.com, la production française de cars se porte bien.

Equipementiers / Sous-traitants

« L’inflation des normes antipollution fait les affaires des équipementiers auto », en particulier Faurecia et Plastic Omnium côté français, soulignaient mardi Les Echos.

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail