Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE

Un marché automobile français dynamique… mais à deux vitesses

Le marché automobile français a entamé l'année 2017 sur un bond de 10,6%, aidé par un mois de janvier comportant deux jours ouvrables supplémentaires par rapport à 2016. Les deux constructeurs nationaux en ont bénéficié, PSA progressant de 9,7% et Renault de 12,6%. Ils représentent plus de 56% du marché. Volkswagen se classe troisième et premier étranger, avec 12,7% de part de marché, mais une hausse de seulement 1,9%, suivi par Toyota, Ford et Fiat Chrysler. La part du diesel dans les immatriculations de voitures neuves est tombée sous la barre symbolique des 50%, à 47,9%, retrouvant son niveau de l'an 2000, alors qu’elle était encore de 73% en 2012 (Challenges.fr et LesEchos.fr du 01/02).
Mais Les Echos soulignent également lundi « le grand écart du marché automobile français » : « d’un côté, les ventes de voitures neuves premium, le lowcost et le marché de l’occasion qui performent. De l’autre, les voitures ‘grand public’ qui stagnent (…). Audi, BMW, Mercedes, Jeep, Lexus ou Volvo ont vu leurs volumes gonfler de plus de 10% en 2016. L’entrée de gamme du groupe Renault truste presque 10% des ventes chez les particuliers [qui] achètent aujourd’hui presque six fois plus de véhicules d’occasion que de voitures neuves. Nombre de ménages, notamment les plus jeunes, ont décidé de se détourner de la première main »…

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail