Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie automobile

  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse automobile du 22.01.17

Conjoncture

Sur l'année 2016, le marché automobile européen a progressé de 6,5%, selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).
Cette croissance est principalement due aux marchés italien et espagnol qui connaissent des hausses respectives de 15,8 et 10,9%. En France, le secteur se porte bien avec une augmentation du nombre d’immatriculations de 5,1%, tout comme en Allemagne avec +4,5% et au Royaume-Uni avec +2,3%. Côté constructeurs, si Volkswagen reste leader du marché, Renault ravit la place de second à PSA (UsineNouvelle.com du 17/01), réalisant aussi au passage un nouveau record mondial de ventes grâce au renouvellement de sa gamme en Europe et à la montée en puissance de l'Inde. Il devient ainsi le premier groupe automobile français dans le monde avec +13,3% de ventes de voitures et utilitaires légers en 2016 (Challenges.fr du 17/01).

20% des camions venant d'Europe de l'Est et circulant en Allemagne seraient équipés d'un module falsifiant leurs émissions d’oxydes d’azote (NOx), selon un documentaire de la chaîne allemande ZDF. Ces poids-lourds simuleraient l'utilisation d'un système de réduction catalytique leur permettant de transformer 85% des émissions de NOx en vapeur d'eau et azote inoffensif alors qu'il ne fonctionnerait pas (UsineNouvelle.com du 18/01).

Constructeurs

« Après Volkswagen, Fiat englué dans un nouveau dieselgate aux Etats-Unis ? », s’interrogeait jeudi dernier Challenges.fr. Le titre du géant automobile a été suspendu à la bourse de Milan après une baisse de 16% consécutive à la publication d'informations sur la présence de logiciels tricheurs dans ses véhicules diesel aux USA. Alors que des propriétaires de voitures du groupe vont déposer plainte également en France (Les Echos et LaTribune.fr du 17/01), l'Allemagne a demandé à la Commission européenne d'intervenir afin de contraindre Fiat à rappeler certains modèles soupçonnés d'irrégularités. L'Italie s'est insurgée contre cette requête, arguant qu'aucune preuve n'avait été donnée et a rappelé que la compétence d'homologation lui appartenait. Le vendredi 13 janvier n’aura pas porté chance non plus à Renault : le parquet de Paris a en effet lancé l'ouverture d’une information judiciaire. Et UsineNouvelle.com de s’interroger : « les constructeurs automobiles ont-ils collectivement truqué les émissions polluantes de leurs véhicules diesel ? ». D'autres constructeurs pourraient faire l'objet d'une enquête suite aux tests menés par la commission, a affirmé Ségolène Royal (Challenges.fr du 15/01).

Jaguar Land Rover, Lexus, Volvo, Cadillac... Les marques haut de gamme non allemandes ont cumulé les records de livraisons en 2016, nous apprennent Les Echos de mardi.

Dans un entretien publié lundi par le Bild, Donald Trump reproche aux constructeurs allemands de ne pas produire plus de voitures aux Etats-Unis et menace notamment BMW de taxer à 35% les véhicules qu’il compte fabriquer dans une nouvelle usine au Mexique pour les exporter vers le marché américain. « Quelqu'un devra lui expliquer que des entreprises allemandes produisent déjà aux Etats-Unis, exportant à partir de là dans le monde entier. Cela serait remis en question si Donald Trump mettait en mouvement une spirale protectionniste internationale », a aussitôt répliqué le chargé de la coopération transatlantique au sein du gouvernement allemand (UsineNouvelle.com du 16/01). Si, outre-Rhin, on fait de la résistance, d’autres plient, soulignaient mercredi Les Echos : « après Ford, Fiat Chrysler et Toyota, c’est au tour de General Motors et Hyundai de céder à la pression et de promettre de nouveaux investissements sur le sol américain. Le coréen a promis d’accroître de 50% ces derniers dans un délai de cinq ans (à 3 milliards de dollars). GM prévoit 1 milliard de dollars d’investissements dans différentes usines américaines et jusqu’à 5 000 emplois supplémentaires dans les prochaines années. Il va rapatrier la production d’essieux du Mexique vers les Etats-Unis ».

Equipementiers / Sous-traitants

Dans son bureau d’études à Lyon, Renault Trucks travaille sur la fabrication additive métallique qui pourrait diminuer le poids de son moteur DTI 5 de 120 kilos, relate UsineNouvelle.com.

Takata va verser 1 milliard de dollars aux Etats-Unis. Le japonais a conclu un accord avec la justice américaine sur ses airbags défectueux. Il cherche maintenant un investisseur pour orchestrer sa restructuration (Les Echos du 16/01).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail