Fabricants, fournisseurs de composants mécaniques pour le ferroviaire

  • SNED DECOLLETAGE
  • BASTARD DCI

Revue de presse du ferroviaire du 10.02.17

Lu lundi en une des Echos : « imaginé par le gouvernement en octobre dernier pour sauver l’usine Alstom de Belfort, le projet de commande par l’Etat de 15 rames TGV se heurte à des obstacles juridiques. Selon une note de Bercy, ce contrat contrevient aux règles de la commande publique. En conséquence, les pouvoirs publics travaillent sur un nouveau montage. ‘La commande n’est en rien remise en cause’, veut-on rassurer au secrétariat d’Etat chargé de l’Industrie.
L’Elysée et Matignon feraient le forcing pour que le sujet passe au prochain conseil d’administration de la SNCF, fin février. Certains administrateurs se montrent néanmoins réticents, redoutant d’éventuels recours devant la loi, voire un abandon de la promesse par la future majorité ». Mais Christophe Sirugue a assuré à l’AFP que la commande serait confirmée « avant la fin du mois de février » (Les Echos du 07/02). Alstom a par ailleurs été choisi par la RATP pour rénover des trains de la ligne B du RER pour 75 millions d'euros (LaTribune.fr du 03/02).

Son confrère espagnol CAF a, de son côté, annoncé lundi avoir remporté avec la RATP un contrat pouvant aller jusqu'à 65 millions d'euros, pour des locomotives de maintenance qui seront fabriquées dans son usine française de Bagnères-de-Bigorre (LaTribune.fr du 06/02).

« La SNCF accélère l’externalisation des travaux pour rénover la ligne C du RER », titraient Les Echos vendredi dernier. Le groupe a signé avec le spécialiste du BTP NGE le plus gros contrat jamais conclu en France pour remplacer des caténaires, soit 277 millions d’euros. Pour la première fois, elle en externalise aussi la conception.

Après deux années de lutte pour garder leur emploi, les salariés des Ateliers de construction du Centre (ACC), à Clermont-Ferrand, ont décroché un contrat avec la RATP pour la rénovation des rames de deux lignes du métro parisien qui leur apportera du travail pour quatre ans (UsineNouvelle.com du 06/02).

Le marché de conception, réalisation et maintenance du téléphérique de Toulouse vient d'être signé. Sa mise en service est prévue pour 2020 (UsineNouvelle.com du 07/02).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail