Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie de l'énergie

  • SMPA

Revue de presse de l'énergie du 24.11.16

« La CFE-CGC appelle le Premier ministre à relancer la mission Roussely sur le nucléaire », titrait mercredi UsineNouvelle.com. Le syndicat, inquiet sur l’avenir de la filière en France, veut relancer une grande étude sur son état, comme l’avait fait cet ex-président d’EDF en 2010. Les réacteurs de l’électricien actuellement à l'arrêt pourraient « dans le meilleur des cas » être opérationnels « dans un mois et atteindre leur pleine puissance en janvier », a assuré mardi au Figaro le patron de l'Autorité de sûreté nucléaire, qui juge la filière française « préoccupante » : « actuellement, 12 réacteurs sont à l'arrêt ou vont être mis à l'arrêt, pour contrôler que l'excès de carbone découvert dans l'acier n'altère pas la capacité de résistance mécanique des générateurs de vapeur ». Greenpeace alerte de son côté sur l’avenir financier d’EDF. Selon une étude commandée par l’organisation, « la principale inquiétude » concerne un « sous-provisionnement » massif des coûts du démantèlement des réacteurs, compte tenu de la nécessité d’en fermer au moins 17 pour respecter la loi sur la transition énergétique (Les Echos du 18/11). L’ONG porte plainte ce jeudi contre l’électricien pour « délits boursiers », estimant que la présentation de ses comptes est trompeuse car elle sous-estime le coût de gestion des déchets nucléaires et du démantèlement des centrales (Challenges.fr du 24/11). EDF bénéficie par ailleurs d’un délai supplémentaire de deux ans pour le démantèlement partiel de la centrale de Brennilis en Bretagne, « compte tenu des aléas techniques rencontrés », précise le décret publié au Journal officiel, soit des pannes sur des engins de travaux très spécifiques (UsineNouvelle.com du 18/11).

La recapitalisation d'Areva n'est pas encore finalisée, a déclaré une source gouvernementale après une information de BFM Business selon laquelle l'entrée de partenaires potentiels au tour de table du groupe était actée (Challenges.fr du 22/11). Areva NP va par ailleurs fournir et installer des équipements à la centrale nucléaire de Palo Verde, aux Etats-Unis. Le montant exact du contrat n’a pas été dévoilé par l’industriel qui s’est contenté de dire qu’il s’élevait à « plusieurs millions de dollars » (UsineNouvelle.com du 22/11).

Le Canada va fermer ses centrales au charbon d'ici 2030 pour accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de l'accord de Paris sur le climat, a annoncé lundi la ministre de l'Environnement. Le pays veut réduire de 80% ses émissions en 2050 par rapport au niveau de 2005 (LaTribune.fr du 22/11).

La ministre de l’Energie Ségolène Royal a annoncé mercredi qu’un appel d’offres serait lancé pour la pose d’éoliennes en mer au large de l’île d’Oléron (Les Echos du 24/11). « L'éolien français pourrait être moins cher », juge néanmoins UsineNouvelle.com : « les procédures d’instruction pour le développement de champs d’éoliennes sont trop longues. Cela nuit à la baisse des coûts de cette énergie en France car les machines qui entrent en service ne sont pas les plus récentes technologiquement ». Le site indique également l’existence de deux recours contre les projets de parcs au large de la Vendée. Une association d'opposants a en effet assigné l'Etat devant le tribunal administratif de Nantes pour obtenir l'annulation des autorisations d'exploitation et des entreprises évincées ont demandé celle de l'appel d'offre. Les mises en service des trois premiers parcs français d'éoliennes en mer construits par EDF seront du coup retardées d'un an, estime l'électricien (UsineNouvelle.com du 22/11).

Deux sociétés chinoises, GCL-SI et CCEC, ont conclu un accord pour construire un parc de panneaux photovoltaïques sur la zone contaminée de 30 km² située autour de Tchernobyl. Le gouvernement ukrainien veut lui offrir une nouvelle vie axée sur les énergies renouvelables (UsineNouvelle.com du 21/11).

Plus de 85% des actionnaires ont accepté le rapprochement voulu par Elon Musk entre Tesla et SolarCity. Cette fusion devrait coûter deux milliards de dollars (UsineNouvelle.com du 18/11).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail