Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie de l'énergie

  • SMPA

Revue de presse de l'énergie du 08.06.17

LeMonde.fr s’interroge : « beau fixe pour les énergies vertes ? Publié mercredi, le rapport annuel du réseau international REN21, qui brosse le panorama le plus complet des filières renouvelables dans le monde, apporte une réponse contrastée. Un nouveau record de puissance installée a en effet été établi en 2016, confirmant l’essor continu de ce secteur. Mais les investissements qui y ont été consacrés ont fortement diminué (…). La Chine conforte sa place de chef de file incontesté dans le solaire photovoltaïque, où elle est à l’origine de près de la moitié des capacités supplémentaires, comme dans l’éolien, où plus de 40% des nouvelles installations sont à mettre à son actif. En comparaison du géant asiatique, le Japon, les Etats-Unis, l’Allemagne ou l’Inde font désormais, dans ce domaine, figure de nains. La France se classe, pour sa part, dans le groupe des dix pays les plus équipés, mais avec un rang de Petit Poucet et une progression modeste ».

Et ce même si la puissance éolienne raccordée au parc de production électrique français a plus que doublé au premier trimestre 2017 sur un an (Les Echos du 02/06).

« Le vilain petit Qatar, ou le gaz derrière la crise du Golfe », résume UsineNouvelle.com. Cinq pays du Golfe ont rompu mardi leurs relations diplomatiques avec l’émirat, l’accusant de « soutenir le terrorisme ». En réalité, ils lui reprochent surtout d’entretenir de bonnes relations avec l’Iran, avec qui il partage le plus grand gisement gazier du monde, souligne l’article…

« Le marché mondial du pétrole va devoir désormais compter avec les exportations américaines », préviennent Les Echos ce jeudi : les USA exportent actuellement un million de barils par jour. Un rythme deux fois supérieur à celui de l'an dernier, selon une analyse du Wall Street Journal.

Les Echos parlent d’une « bonne nouvelle pour les opérateurs nucléaires outre-Rhin. La Cour constitutionnelle allemande a annulé mercredi la taxe sur le combustible nucléaire contestée depuis des années par les énergéticiens. Cette décision devrait leur permettre de réclamer à Berlin le remboursement des plus de 6 milliards d’euros versés entre 2011 et 2016 ».

Interrogé mardi par Les Echos, le PDG d'EDF défend une « vision de long terme » pour abaisser la part de l'électricité nucléaire en France. Jusqu’alors peu présent dans les services énergétiques au Royaume-Uni, le groupe a par ailleurs annoncé l’acquisition du britannique Imtech, spécialisé dans le génie climatique et la maintenance de bâtiments (Les Echos du 07/06).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail