Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie de l'énergie

  • SMPA

Revue de presse de l'énergie du 18.05.17

Les ministres de l’Energie russe et saoudien se sont accordés sur la nécessité de prolonger l’accord de réduction de la production de pétrole jusqu’en mars 2018 (Les Echos du 16/05).

Se basant sur son chantier en cours de déconstruction de la centrale nucléaire Chooz A dans les Ardennes, EDF a estimé le coût du démantèlement d’un réacteur à eau pressurisée, la technologie du parc nucléaire français, entre 350 et 500 millions d’euros (UsineNouvelle.com du 11/05). LesEchos.fr rappelaient lundi qu’il y a cinq ans, avec sa promesse de fermer Fessenheim, François Hollande voulait faire « un exemple de démantèlement réussi » et « une opportunité pour l'industrie nucléaire française ». Or aujourd'hui, non seulement l'arrêt progressif des réacteurs en production espéré par les tenants de la transition énergétique n'est pas réellement à l'ordre du jour, mais même le démantèlement des dizaines d'installations à déconstruire tarde à s'industrialiser : les acteurs industriels impliqués dans le démantèlement des centrales cherchent encore le bon modèle économique pour financer des travaux longs et aux forts aléas.

Le conseil d’administration d’EDF a par ailleurs approuvé la création de la société EDVANCE qui concrétise le rapprochement de son ingénierie avec celle d’Areva NP. Elle prendra en charge les projets de conception et de réalisation d’îlots nucléaires et de contrôle commande des nouveaux réacteurs en construction en France et à l’international. EDF détiendra 80% du capital et Areva NP 20% (Les Echos du 18/05). Enfin, Greenpeace a annoncé mercredi avoir porté plainte contre l'Etat français auprès de la Commission européenne pour sa participation à la recapitalisation de l'électricien, qui relève, selon l'association, d'une aide d'Etat illégale (LaTribune.fr du 17/05).

L’allemand Siemens a annoncé la suppression de 1 700 emplois en Allemagne « sur plusieurs années », affirmant vouloir « éviter les licenciements autant que possible » (Les Echos du 12/05).

SolarWorld, dernier gros fabricant de panneaux photovoltaïques d’Allemagne, dépose le bilan. Surendetté, le groupe nourrissait de grandes ambitions… avant l’arrivée de la concurrence chinoise (Les Echos du 12/05).

Après avoir acté la sortie du nucléaire, les Suisses votent dimanche sur les grandes lignes de leur transition énergétique (Les Echos du 18/05).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail