Revue de presse de l'énergie du 08.04.17

« Climat : Trump s'attaque à l'héritage d'Obama et l'accord de Paris », titrait LaTribune.fr le 29 mars : le président « a promis un renouveau de l'industrie du charbon dans un discours au cours duquel il n'a toutefois pas mentionné une seule fois la question du changement climatique ». Comme en illustration, Les Echos relatent mercredi qu’un an après avoir déposé le bilan, Peabody Energy a fait son retour à la Bourse de New York. Fondé en 1883 et emblème du charbon aux Etats-Unis, le premier producteur du pays s’est allégé de trois quarts d’une dette colossale qui avait causé sa chute. Il illustre un regain des compagnies américaines alors que les cours remontent à la faveur d’une limitation de la production chinoise et des annonces de M. Trump.
Et pourtant, pendant ce temps-là, les énergies renouvelables prennent de plus en plus de poids dans le mix énergétique mondial. Selon le rapport annuel que vient de publier l’Agence internationale qui leur est dédiée, l’Irena, elles ont battu un nouveau record en 2016, avec une croissance de 8,7% par rapport à 2015. Le solaire, compétitif dans de nombreux pays, se développe à vive allure ; l’éolien reste lui aussi très dynamique. Mais les énergies renouvelables ne représentent que 5% de la consommation mondiale (Les Echos du 31/03). La transition énergétique pourrait néanmoins provoquer une dépendance aux métaux qui viendrait se substituer à celle aux énergies fossiles que nous connaissons aujourd'hui, prévient LaTribune.fr.

L'Etat a donné son accord pour l'implantation d'un projet de parc pilote hydrolien comportant sept turbines au raz Blanchard, dans la Manche. Ce projet est mené conjointement par DCNS et EDF pour une mise en service prévue en 2019 (UsineNouvelle.com du 05/04). Ce dernier, présent sur tous les fronts énergétiques et qui a annoncé avoir finalisé la cession partielle à la Caisse des dépôts et consignations et CNP Assurance de sa filiale RTE qui gère le réseau électrique français à haute tension (LaTribune.fr du 03/04), va pouvoir réparer l'enceinte de confinement du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey où une fuite avait été détectée en 2011, a annoncé l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) lundi (UsineNouvelle.com du 03/04). Un conseil d’administration d’EDF doit se tenir ce jeudi sur la fermeture de la centrale de Fessenheim. Mais même si la ministre de l’Énergie Ségolène Royal menace les administrateurs, LesEchos.fr soulignent que le processus a peu de chance d’être lancé avant les élections. Scandale en vue ? Selon Franceinfo, l’électricien a été mis en garde par l’ASN sur la fiabilité de l'usine Areva du Creusot à plusieurs reprises dès 2005. Cela n'a pas empêché la forge de continuer à fabriquer des pièces pour de nombreuses centrales nucléaires, jusqu'à la découverte d'anomalies sur la cuve de l'EPR de Flamanville en 2014 (UsineNouvelle.com du 31/03). Areva a par ailleurs annoncé avoir finalisé la cession de sa filiale Areva TA, spécialisée dans les réacteurs de recherche et la conception et la maintenance des réacteurs nucléaires militaires, à l’Etat, actionnaire majoritaire (Les Echos du 31/03). Le groupe a aussi signé avec les syndicats un accord social qui prévoit notamment une hausse du temps de travail pour les cadres, des plans de formation, la mise en place d’une participation et l’harmonisation des statuts entre les différentes sociétés du groupe (Les Echos du 04/04).
Suite au dépôt de bilan de la filiale nucléaire de Toshiba, Westinghouse, officialisé la semaine dernière, Engie a annoncé mardi son intention de céder au japonais les 40% qu'il détient dans NuGen, leur coentreprise spécialisée dans ce secteur (LaTribune.fr du 04/04).

Les majors du pétrole quittent le Canada pour miser sur le schiste américain. ConocoPhillips et Shell ont ainsi annoncé de gigantesques cessions d’actifs dans le pays (Les Echos du 04/04).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail