Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie de l'énergie

  • SMPA

Revue de presse de l'énergie du 06.02.17

D’après UsineNouvelle.com, « malgré sa mise au ban, le charbon, énergie la plus polluante, a encore de belles années devant lui, tiré par la demande croissante de l'Inde, de l'Asie du Sud-Est et de l'Afrique. L'innovation a permis de réduire fortement les émissions dans les centrales dernière génération. Mais malgré ces progrès technologiques, la quête du charbon vert est loin d'être accomplie. En Chine, mais aussi en Europe, il continue à faire des ravages sur l'environnement et la santé ».

Motivée par la hausse des cours du pétrole, la montée en puissance des extractions américaines menace de contrebalancer les efforts de l’Opep pour limiter sa production (Les Echos du 31/01).

British Petroleum s'intéresse aux conséquences des imprimantes 3D sur le commerce de marchandises et la consommation de pétrole par les compagnies de fret maritime. Elles pourraient en effet contribuer à relocaliser une grande partie de la production et donc nuire aux transports (LaTribune.fr du 31/01).

Le démantèlement des centrales nucléaires françaises sera plus long, plus difficile et surtout plus coûteux qu'anticipé par EDF, estime un rapport parlementaire paru mercredi. « Les exploitants européens provisionnent généralement entre 900 millions et 1,3 milliard d'euros par réacteur à démanteler quand EDF ne provisionne que 350 millions », d’après le document. Selon les auteurs, « le coût du démantèlement risque d'être supérieur aux provisions » : la faisabilité technique « n'est pas entièrement assurée » et les travaux de déconstruction prendront « vraisemblablement plus de temps que prévu » (Challenges.fr du 01/02).

Lu sur UsineNouvelle.com mardi : « à quelques jours de l'Assemblée générale qui doit se prononcer sur la recapitalisation de NewCo, issu du démantèlement d'Areva, le tour de table de l'opération devrait être modifié. Si l'Etat français doit apporter 4,5 milliards d'euros, le groupe industriel chinois CNNC devrait se retirer des rangs des investisseurs privés pour les 500 millions supplémentaires. En lieu et place, les japonais Mitsubishi Heavy Industries et JNFL apporteront le solde, selon des informations rapportées par BFM Business ».

Un incendie a été maîtrisé mardi dans un bâtiment administratif de la centrale de Cattenom en Lorraine. Ce bâtiment étant situé à l'écart de la partie nucléaire, aucune conséquence sur la sûreté de l'installation n'est à déplorer (UsineNouvelle.com du 01/02). Mais l’Association nationale des comités et commissions locales d’information (Anccli) s’inquiète de la dégradation de la gouvernance de la sûreté nucléaire et craint que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) ait subi des pressions. Elle lance un appel aux candidats à la présidentielle (UsineNouvelle.com du 31/01).

Le français Engie a remporté un contrat pour construire, exploiter et assurer la maintenance d’une centrale de cogénération d’électricité en Arabie Saoudite. Un projet estimé à 1,1 milliard d’euros (Les Echos du 30/01).

Un consortium de groupes énergétiques polonais a signé un protocole d'accord avec EDF pour lui racheter des actifs dans le pays (UsineNouvelle.com du 27/01). L’électricien public français estime par ailleurs que ses effectifs dans l’Hexagone, hors filiales, devraient s’établir entre 60 200 et 62 050 personnes à fin 2019, contre 65 300 fin 2016, selon son plan stratégique. Soit près de 5 100 suppressions de postes (Les Echos du 02/02).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail