Fabricants, fournisseurs de composants électroniques et électriques

  • BASTARD DCI
  • SNED DECOLLETAGE

Revue de presse Electronique et Electricité du 31.03.16

290 milliards de dollars de dépenses supplémentaires par an mais jusqu'à 4 200 milliards d'économies annuelles, soit 15 fois la mise ! C'est l'équation du doublement de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial à 36% d'ici à 2030, selon une étude de l'Irena, Agence internationale des énergies renouvelables. De quoi limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C (UsineNouvelle.com du 17/03). Pendant ce temps, en France, déjà reportée à plusieurs reprises, la présentation de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), dont le rôle est de dessiner la mise en œuvre de la loi de transition énergétique, vient d'être remise à nouveau sine die, sans doute en raison de la difficulté du volet nucléaire (LaTribune.fr du 21/03).

La ministre de l'Energie Ségolène Royal a néanmoins annoncé lundi vouloir débloquer « 5 millions d'euros pour les projets de routes ou parkings solaires » (Les Echos du 22/03). Le ministre britannique des Finances a annoncé de nouvelles réductions de taxes pour soutenir l'industrie pétrolière et gazière en mer du Nord, frappée par la chute des prix. Une quinzaine de pays producteurs de pétrole, membres et non membres de l'Opep, se réuniront le 17 avril à Doha pour tenter de limiter la production (LaTribune.fr du 16/03).

En visite dans une centrale nucléaire, Emmanuel Macron a assuré que l'Etat était prêt à réinjecter de l'argent dans EDF, dont il est actionnaire à 84,9%, en cas de besoin. Selon le ministre de l'Economie, la décision pourrait intervenir « d'ici le début du mois de mai ». En contrepartie, il demande à l'électricien d'accentuer la baisse de ses coûts (Les Echos du 18/03). Si le ministre des Finances Michel Sapin n'écarte effectivement pas une éventuelle recapitalisation, il a également souligné qu'elle serait financée par la cession d'autres participations de l'Etat : « il n'est pas question d'augmenter l'endettement de la France pour pouvoir venir en appui à telle ou telle entreprise » (LesEchos.fr du 18/03). M. Macron a également annoncé que la décision finale d'investissement qu'EDF doit prendre pour lancer définitivement le projet de deux réacteurs nucléaires en Angleterre était repoussée et sera prise début mai et pas le 30 mars (Challenges.fr du 22/03).

Pourtant, le patron de la filiale britannique de l'électricien s'est montré « catégorique » face à la commission de l'Energie de la Chambre des communes britannique, qui l'avait convoqué mercredi pour s'expliquer : le projet sera « mené à bien », a-t-il assuré, et il sera livré « dans les délais et dans le budget » prévus. Preuve de cette « confiance », EDF a déjà investi 2,4 milliards de livres dans la préparation du projet et continue à dépenser « 55 millions par mois ». Présent dans une vingtaine de pays grâce à sa filiale EDF Énergies nouvelles, le groupe prévoit par ailleurs de doubler ses capacités renouvelables à l'horizon 2050, un objectif dans lequel la France joue un rôle mineur (LaTribune.fr du 18/03).

« Les éoliennes sèment la discorde à l'Assemblée nationale », d'après LeFigaro.fr ce jeudi : « les sénateurs avaient choisi de limiter l'implantation des éoliennes en réclamant un avis conforme des Bâtiments de France quand un site classé se trouve à moins de 10 km. Mais les députés viennent de supprimer cette disposition ».

En octobre 2015, des pirates informatiques ont pris pour cible l'hydrolienne de l'entreprise quimpéroise Sabella enfouie sous la mer d'Iroise. Sa production électrique a été interrompue pendant quinze jours (UsineNouvelle.com du 18/03).

La Cour suprême des Etats-Unis va examiner le différend opposant depuis plusieurs années Apple et Samsung. Le coréen, accusé de violations de brevets, espère plaider sa cause pour annuler l'amende de 548 millions de dollars à laquelle il a été condamné (Les Echos du 24/03).

Englué depuis plusieurs mois dans un scandale de comptes truqués, Toshiba serait sous le coup d'une enquête du gendarme boursier américain pour un possible camouflage des pertes de Westinghouse, sa filiale nucléaire aux Etats-Unis, selon Bloomberg. Le conglomérat japonais a par ailleurs confirmé la cession de son pôle d'équipements médicaux à son compatriote Canon pour 5,3 milliards d'euros (Les Echos du 18/03).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail