Fabricants, fournisseurs de composants électroniques et électriques

  • BASTARD DCI
  • SNED DECOLLETAGE

Revue de presse Electronique et Electricité du 03.05.17

Englué dans des difficultés financières, le conglomérat industriel japonais Toshiba a annoncé lundi qu’il allait placer ses différentes activités dans autant de sociétés séparées. Le groupe, qui a déjà décidé de céder son entité de puces mémoire transformée en filiale le 1er avril, va créer quatre nouvelles sociétés : une englobant les systèmes d’énergie - dont l’activité nucléaire touchée par de très lourdes pertes -, une pour les équipements d’infrastructures, une pour les moyens de stockage de données et la dernière pour les moyens industriels. Ces unités seront constituées entre fin mai et début octobre (Les Echos du 25/04).

Samsung Electronics ne s'est en revanche jamais aussi bien porté. Ce jeudi, le géant sud-coréen a dévoilé un profit net de 6,3 milliards d'euros, en hausse de 46% sur un an au premier trimestre (LesEchos.fr du 27/04).

Confronté à une érosion de son chiffre d’affaires et de son bénéfice, le géant japonais de l’électronique Panasonic parie sur l’intelligence artificielle et l’Internet des objets pour remonter la pente. Il prévoit de décupler ses effectifs dans ce domaine en les portant à 1 000 ingénieurs dans 5 ans, contre une centaine actuellement (UsineNouvelle.com du 21/04).

Fer de lance de l’offensive de la Chine dans les semiconducteurs, Tsinghua Unigroup a conclu un accord avec les autorités de Chengdu pour y créer sa troisième méga usine de circuits intégrés électroniques. L’investissement dépasse les 29 milliards de dollars (UsineNouvelle.com du 24/04).

L’helvético-suédois ABB, numéro deux mondial de la robotique derrière Siemens, démarre l'année en trombe avec un bénéfice net en hausse de 45% au premier trimestre (LaTribune.fr du 20/04).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail