Fabricants, fournisseurs de composants électroniques et électriques

  • BASTARD DCI
  • SNED DECOLLETAGE

Revue de presse Electronique et Electricité du 16.01.17

Lu dans Les Echos vendredi dernier : « troisième délégation mondiale sur le Consumer Electronics Show, qui se tient jusqu’à ce week-end à Las Vegas, deuxième dans l’espace dédié aux start-up, la France brille par ses produits innovants. Robots pour personnes âgées, casques de motard connectés qui préviennent des risques d’accidents, applications qui accompagnent les enfants dans leurs usages d’Internet, capteurs qui mesurent le taux de glycémie sans prise de sang... Les innovations tricolores font désormais partie du gratin mondial de la tech, aux côtés de celles venues des Etats-Unis ou d’Asie, notamment dans le domaine des objets connectés (…). Les jeunes pousses en quête de notoriété profitent de leur voyage outre-Atlantique pour tenter de démarcher de nouveaux clients et investisseurs, le marché européen étant plus restreint que l’Amérique dans ce secteur. Mais peu d’élues finiront réellement par s’y imposer : le rêve américain peut parfois virer au mirage, tant la concurrence y est forte ». Dans le même registre, Les Echos nous apprennent ce jeudi que pour la deuxième année d’affilée, la France, première nation européenne loin devant l’Allemagne, aligne 10 sociétés au Top 100 des entreprises mondiales les plus innovantes. Elle est troisième, derrière les USA et le Japon.

Samsung Electronics a enregistré sur le quatrième trimestre 2016 une poussée de 50%, en glissement annuel, de ses profits opérationnels, malgré le fiasco du Galaxy Note 7 (LesEchos.fr du 06/01). Son vice-président, qui dirige effectivement le conglomérat, est convoqué par la justice. Il est suspecté d’agissements de trafic d’influence dans le cadre du scandale de corruption politique qui secoue la Corée du Sud (UsineNouvelle.com du 12/01).

Pour la première fois depuis 1991, le géant taïwanais de la sous-traitance électronique Foxconn trébuche avec un chiffre d’affaires en recul de 2,8% en 2016. En cause : la baisse historique des ventes d’iPhone dont il est le principal fabricant pour Apple (UsineNouvelle.com du 12/01).

Lu ce jeudi en une des Echos : « le scénario d’une destruction massive d’emplois, qui serait due à l’essor de la robotique, de l’intelligence artificielle ou des nouvelles technologies liées à Internet, s’éloigne. Dans une étude, le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) estime que moins de 10% des emplois sont vulnérables à la révolution numérique (…). Les métiers concernés sont divers et, pour beaucoup, semblent peu qualifiés et manuels. Pour autant, la vague actuelle d’automatisation va se faire très largement sentir puisqu’un emploi sur deux a de fortes chances d’être transformé. ‘La montée en compétences pour tous est plus que jamais nécessaire’, prévient le COE ».

Après la Chine, la Corée du Sud inflige au géant américain des puces mobiles Qualcomm une amende de 865 millions de dollars pour abus de position dominante dans les technologies 3G et 4G. Une sanction qui devrait contraindre le groupe à baisser ses droits de licence sur ses brevets (UsineNouvelle.com du 05/01).

Le californien InvenSense est racheté par le fabricant japonais de composants électroniques TDK. Une opération qui le propulse dans l’Eldorado de l’Internet des objets, lui ouvre une nouvelle étape de croissance et le libère de sa dépendance vis à vis d'Apple (UsineNouvelle.com du 06/01). Après sa prise de contrôle par le même TDK, le petit spécialiste français des Mems professionnels Tronics remanie son conseil de surveillance. Thales, qui a choisi d’en rester un actionnaire stratégique, s’octroie un des quatre sièges (UsineNouvelle.com du 11/01).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail