Sous-traitants usinage et décolletage de pièces mécaniques pour toutes industries

  • BASTARD DCI
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • DECOLLETAGE RENE CULLAFFROZ
  • TYTECH 74
  • RMG INDUSTRIE
  • SNED DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • TAMIDEC

Revue de presse mécanique et métaux du 05.03.16

Mécanique

Un projet immobilier estimé à 40 millions d'euros pris en charge par une Société d'économie mixte, des investissements dans de nouveaux équipements chiffrés à 110 millions d'euros : le groupe Lisi donne une nouvelle dimension à son site des Forges de Bologne relocalisé à Chaumont en Haute-Marne (UsineNouvelle.com du 01/03).

Métaux

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a tenu un discours de fermeté, lundi à Bruxelles, au sujet du dumping chinois dans l'acier, jugeant devant les journalistes qu'il est « inacceptable d'être massacrés » par des concurrents qui « ne respectent pas les règles du jeu » et demandant à la Commission d'initier des actions pour protéger les industriels. Reconnaissant une « certaine peur de la Chine » parmi les ministres européens, il appelle à l'action car « nous jouons notre crédibilité collective » (Les Echos du 01/03).
Pékin semble néanmoins avoir enfin fait de la lutte contre les surcapacités une priorité en consolidant ses géants, le ministre chinois des Ressources humaines ayant déclaré lundi que 1,8 million de travailleurs pourraient être licenciés dans l'industrie du charbon et de l'acier, soit 15% de la masse salariale de ces deux secteurs.
Résultat : l'action d'ArcelorMittal a pris ce jour-là la tête du CAC 40 alors que le titre a perdu 10% depuis le début de l'année et 65% sur un an (LesEchos.fr du 29/02). Le PDG de l'aciériste, interrogé ce jeudi dans Les Echos, « reconnaît (...) qu'il doit améliorer sa profitabilité [et] va lancer une augmentation de capital et un nouveau programme de réduction de ses coûts. Si le groupe ne prévoit pas de réduire son empreinte industrielle en France, il appelle l'Union européenne à prendre ses responsabilités. [et] demande à Bruxelles d'agir et de s'inspirer des responsables américains qui viennent d'imposer de nouveaux droits de douane à l'encontre de l'acier chinois ».

Lu dans Les Echos le week-end dernier : « un peu plus de 12 milliards de dollars... Le géant minier brésilien Vale a annoncé jeudi une lourde perte nette, du fait de l'effondrement du prix des matières premières et de la forte dépréciation du real. Les prix du minerai de fer, dont Vale est premier producteur mondial, ont chuté de 43%, ceux du nickel ou du cuivre ne faisant pas beaucoup mieux. L'an dernier, le groupe a également dû affronter l'énorme crise provoquée par la rupture d'un barrage dans l'Etat de Minas Gerais, dont il est actionnaire, qui a fait 19 morts ». Les cinq majors du secteur, BHP Billiton, Rio Tinto, Anglo American, Vale et Glencore ont tous annoncé des pertes colossales d'un total de 30 milliards de dollars en 2015 (Les Echos du 02/03).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail