Sous-traitants usinage et décolletage de pièces mécaniques pour toutes industries

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • RMG INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • TAMIDEC
  • DECOLLETAGE RENE CULLAFFROZ
  • CARTIER MARCEL
  • SNED DECOLLETAGE
  • BASTARD DCI
  • LB INDUSTRIE
  • TYTECH 74

Revue de presse maintenance et mécanique du 25.01.15

Maintenance

Si l'avion de transport militaire d'Airbus A400M traverse à nouveau des turbulences, au point que le constructeur est en train de revoir son calendrier de livraisons (LaTribune.fr du 20/01), l'Armée de l'air française vient de publier sur sa page Facebook une série de photos montrant la première maintenance de son nouvel A400M Atlas. C'est l'Atelier industriel de l'aéronautique, un spécialiste de la maintenance aérienne basé à Clermont-Ferrand, qui procèdera à ces grandes révisions jusqu'à 2017 (Industrie-Techno.com du 18/01).

L'Usine Nouvelle de cette semaine nous apprend que « Snecma dope sa productivité en Chine ». La coentreprise entre sa filiale CFM et Air China va en effet y agrandir son usine de maintenance de moteurs et prévoit de réduire leur temps de révision.

Mécanique

« Le Cetim-Ctdec est né ! », proclame la Lettre du Cetim de janvier : « le Cetim, Centre technique des industries mécaniques, et le Ctdec, Centre technique de l'industrie du décolletage, unissent leurs destinées et donnent naissance au Cetim-Ctdec. Soutenu par la Direction générale des entreprises (DGE), la FIM (Fédération des industries mécaniques) et le Syndicat national du décolletage (SNDEC), ce rapprochement, aux bénéfices des décolleteurs, des mécaniciens et des deux centres techniques, vient renforcer l'alliance Cetim qui compte près de 1 000 collaborateurs.
Une taxe unique réunira décolleteurs et mécaniciens avec la particularité d'être supprimée pour les entreprises de moins de 10 salariés ».
La newsletter Tramétal de ce jeudi explique que « le Cetim et le Ctdec ont fait le constat de la convergence de leurs métiers. L'évolution des technologies de production voit les métiers du décolletage et de l'usinage se rapprocher. Les décolleteurs sont aujourd'hui des mécaniciens qui assemblent, après usinage, des systèmes fonctionnels pour leurs clients ».

Le 19 janvier, le tribunal de commerce de Chambéry a prolongé d'un mois la période d'observation de l'usine MetalTemple Aquitaine de Fumel, dans le Lot-et-Garonne, spécialisée dans les pièces complexes en acier et en fonte pour l'industrie mécanique (newsletter Tramétal du 22/01).

Jérôme Frantz, président de la FIM, a annoncé que la fédération allait piloter le plan Usine du Futur du gouvernement : « c'est le projet qu'il ne faut pas rater, surtout que nous avons un problème de vieillissement de notre outil de production et notamment du parc machines (...). Le vice-président du CNI (Conseil National de l'Industrie) m'a demandé de piloter le comité de pilotage du plan (...). Il faut [lui] redonner de la cohérence. Il faut éviter qu'il ne parte dans tous les sens, avec beaucoup trop de personnes qui veulent se l'approprier (...). Que la mécanique prenne le leadership, c'est logique, c'est elle qui fabrique les usines (...). Un grand nombre d'entreprises ont pris un vrai retard, elles ne sont plus au niveau de leurs concurrents étrangers. Le premier travail sera d'identifier les savoir-faire et les compétences pour, dans un premier temps, les amener au niveau de leurs concurrents étrangers » (newsletter Tramétal du 22/01).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail