Sous-traitants usinage et décolletage de pièces mécaniques pour toutes industries

  • DECOLLETAGE RENE CULLAFFROZ
  • SNED DECOLLETAGE
  • BASTARD DCI
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • TAMIDEC
  • TYTECH 74
  • RMG INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse mécanique et métaux du 08.06.17

Mécanique

La nouvelle usine du groupe français ARaymond de Weil-am-Rhein, en Allemagne, a représenté 55 millions d’euros d’investissement. Le site, qui emploie 350 salariés, est dédié aux pièces en métal. Objectif : une croissance de 4 à 6% par an (UsineNouvelle.com du 02/06).

« L’Inde n’échappera pas à la robotisation » et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle selon Les Echos : « l’apparition de nouveaux robots fait craindre de nombreuses pertes d’emplois, surtout peu ou pas qualifiés. Or le pays peine déjà à absorber chaque année près d’un million de nouveaux arrivants sur le marché du travail »…

Métaux

« Matières premières : le spectre du retournement », titraient en une Les Echos vendredi dernier : « les cours ont chuté de 6% en trois mois. Pétrole, métaux, produits agricoles, aucun secteur n’y a échappé. L’incertitude sur la croissance chinoise grandit, les spéculateurs s’activent ».

Le consortium composé d’ArcelorMittal, l’italien Marcegaglia et la banque Intesa Sanpaolo a été choisi lundi par le gouvernement italien pour reprendre le sidérurgiste Ilva, qui possède la plus grande aciérie d’Europe à Tarente. Montant de l’opération : 1,8 milliard d’euros, plus 2,4 milliards d’investissements pour relancer une société placée sous tutelle de l’Etat depuis 2015. Les syndicats craignent des réductions d’effectifs parmi les 11 000 employés (Les Echos du 07/06).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail