Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 13 juillet 2012

Conjoncture

D'après une étude LCL publiée cette semaine pour la France, l'activité de la construction aéronautique devrait grimper de 3% en 2012, grâce à des carnets de commandes record. Cette progression est dopée par le secteur civil et l'aviation commerciale (UsineNouvelle.com du 11/07).

Farnborough 2012, salon mondial de l'aéronautique, a ouvert ses portes ce lundi et jusqu'à dimanche en Grande-Bretagne dans un climat économique incertain pour l'industrie aéronautique, avec en trame de fond la course effrénée aux commandes des deux géants Airbus et Boeing. A ce petit jeu, l'Américain part favori (UsineNouvelle.com du 09/07). Verdict la semaine prochaine dans cette même revue de presse.

Avionneurs

Airbus n'a pas résolu les problèmes de moteur de son avion de transport militaire A 400M. L'avionneur a donc été obligé d'annuler les démonstrations en vol de l'appareil prévues à Farnborough (UsineNouvelle.com du 05/07).

Boeing a reçu 440 commandes et livré 287 avions sur les six premiers mois de l'année. Il devance toujours Airbus avec 230 commandes nettes et 279 appareils livrés (UsineNouvelle.com du 06/07). Le numéro deux du constructeur a tenté de minimiser l'importance de l'installation de son concurrent aux USA en appuyant son raisonnement... sur la sous-traitance. Pour lui, cette implantation ne permettra pas à elle-seule à l'européen de produire plus rapidement les avions de ses clients américains car « une chaîne d'assemblage final ne fonctionne que si elle est alimentée par les sous-traitants. La vraie question, c'est : parviendrez-vous à accélérer la chaîne de la sous-traitance pour produire les sections d'avions destinées à ces différentes chaînes d'assemblage ? » (UsineNouvelle.com du 09/07). Dès le lendemain, le président d'Airbus Fabrice Brégier lui répondait : l'avionneur va entreprendre de renforcer ses fournisseurs avant d'aller assembler des avions aux Etats-Unis. Il a expliqué qu'il s'appliquait en France à soutenir les petites sociétés qui ont du mal à obtenir les crédits bancaires nécessaires pour augmenter leurs achats et leurs investissements et satisfaire ses besoins. Airbus a ainsi décidé de passer auprès de ses fournisseurs des commandes pour six mois de production, contre un ou trois mois auparavant, afin de rassurer les banques sur leur solvabilité (UsineNouvelle.com du 10/07).

On n'en sort pas : l'armée de l'air brésilienne prolonge de six mois l'étude des propositions financières concernant l'appel d'offres pour l'achat de 36 avions de chasse sur lequel s'opposent le Rafale français, le Super Hornet américain et le Gripen suédois (LaTribune.fr du 07/07).

« Eurocopter 'offre' un village à ses sous-traitants », selon UsineNouvelle.com du 9 juillet. La construction de trois bâtiments en partie dédiés à la sous-traitance de l'hélicoptériste vient en effet d'être lancée à Marignane. Un investissement de 22 millions d'euros pour EADS.

Equipementiers / Sous-traitants

L'équipementier britannique GKN débourse 790 millions d'euros pour acheter Volvo Aero, la filiale du groupe suédois spécialisée dans les moteurs d'avions (UsineNouvelle.com du 05/07).

D'après LaTribune.fr du 9 juillet, la bagarre des matériaux dans l'aéronautique est complètement relancée par le groupe français Constellium, spécialisé dans la fabrication de produits en aluminium. Avec sa technologie d'alliages à basse densité Airware, il séduit à nouveau les constructeurs aéronautiques, qui ne juraient que par les composites.

Revue de presse aéronautique du 13 juillet 2012 éditée par l'équipe du MIDEST

Midest 2012 du 6 au 9 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail