Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse aéronautique du 17.11.16

Avionneurs

Challenges.fr nous expliquait lundi « pourquoi Airbus n’a pas peur de Donald Trump » : « si le discours protectionniste du futur président américain peut sembler favorable à Boeing, l’avionneur européen a de gros arguments à faire valoir, comme sa présence croissante aux Etats-Unis ». Le ministère de la Défense polonais a par ailleurs lancé un nouvel appel d'offres pour l'acquisition d'une vingtaine d'hélicoptères. Airbus, l'américain Sikorsky et l'italien Leonardo ont participé aux premières réunions (LaTribune.fr du 15/11).

Boeing a annoncé mardi une refonte de ses pôles défense, espace et sécurité, et la fermeture de deux sites, à El Paso, au Texas, et à Newington, en Virginie. Selon l’avionneur, dont les trois pôles pèsent un petit tiers du chiffre d’affaires, cette réorganisation augmenterait les effectifs du comté de Los Angeles de 1 600 salariés, tandis que 500 personnes rejoindront le site de Saint-Louis dans le Missouri, et 400 environ celui de Huntsville dans l’Alabama. Il a ajouté qu’il créerait une nouvelle division internationale regroupant ses filiales de défense en Australie, en Arabie saoudite et au Royaume-Uni (Les Echos du 16/11).

Depuis la fin de carrière du Concorde en 2003, le vol supersonique a été totalement délaissé. Or la société américaine Boom Technology vient de présenter le design d’un prototype, le XB-1, qui doit débuter ses essais en vol à la fin 2017 avec comme promesse la possibilité de relier New-York à Londres en 3h15 (UsineNouvelle.com du 15/11).

Le PDG de Dassault a indiqué, lors de l’inauguration du nouveau centre de maintenance des Falcon à Mérignac, en Gironde, qu'il allait lancer des études pour étendre le site, qui assemble aujourd'hui les Rafale et les Falcon, afin d'y regrouper certaines activités tertiaires actuellement en région parisienne (UsineNouvelle.com du 14/11).

Equipementiers / Sous-traitants

Spécialiste du travail des métaux pour les avions, le groupe basque Lauak ajoute une corde à son arc en prenant le contrôle de l’entreprise Centrair, dans l’Indre, spécialiste des matériaux composites qui emploie 110 personnes (Les Echos du 15/11).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail