Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • LB INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • SMPA
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 25.02.16

Conjoncture

D'après Les Echos, « le doute semble désormais de mise parmi les professionnels du secteur réunis à partir de ce mardi (16 février 2016) et jusqu'à la fin de la semaine à Singapour pour ce qui est considéré comme le gros salon aéronautique d'Asie.
Le ralentissement de l'économie chinoise et d'autres marchés émergents majeurs, ainsi que les trous d'air des marchés financiers font craindre un retournement du marché aéronautique civil, après sept ans de croissance ininterrompue ». Si c'est effectivement l'avis de Qatar Airways, Airbus et Boeing, en pleine hausse de leurs cadences de production, n'y croient cependant guère, souligne Challenges.fr.

Les ventes d'équipements militaires en 2016 devraient être supérieures à celles de 2015 qui avaient déjà établi un record à 16 milliards d'euros, selon UsineNouvelle.com.

Avionneurs

Philippine Airlines (PAL) a annoncé mercredi un accord portant sur l'achat de 12 Airbus A350-900 pour 3,3 milliards d'euros au prix catalogue, dont six en commande ferme (LaTribune.fr du 17/02). L'avionneur s'associe par ailleurs à Joint Robotics Laboratory pour lancer un programme de recherche afin de concevoir des robots humanoïdes manufacturiers. Ce programme doit durer quatre ans, mais les premiers ouvriers de métal ne sont pas attendus dans les usines avant 10 ou 15 ans (UsineNouvelle.com du 16/02).

L'action Boeing a fortement chuté jeudi dernier à la Bourse de New York après l'annonce, par l'agence Bloomberg, de l'ouverture d'une enquête contre l'avionneur sur ses méthodes comptables. La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, s'interrogerait sur la façon dont il a comptabilisé le développement de ses deux principaux modèles : le 747 Jumbo et le 787 Dreamliner (Les Echos du 12/02).

Pour la cinquième fois depuis janvier 2014, le groupe québécois Bombardier a annoncé mercredi la suppression de 7 000 postes d'ici à fin 2017. Ces réductions d'effectifs, destinées à compenser un chiffre d'affaires et des bénéfices en chute libre, concerneront aussi bien la branche aéronautique, qui perdra encore 3 800 emplois, que la division ferroviaire, où 3 200 postes vont disparaître. Tous les sites du groupe seront touchés, y compris en France.

Le Koweït signera la semaine prochaine avec l'Italie un contrat pour l'acquisition d'avions de combat Eurofighter, concrétisant ainsi l'accord signé en septembre pour la vente de 28 Typhoon, d'une valeur de 7 à 8 milliards d'euros (Les Echos du 15/02).

Equipementiers / Sous-traitants

Safran a profité de l'inauguration de sa dixième usine au Mexique pour annoncer la construction d'une onzième dédiée à la fabrication d'aubes de soufflante pour son nouveau moteur LEAP, victime de son succès. Un investissement de 75 millions de dollars (Les Echos du 12/02). Challenges.fr souligne qu' « avec sa main d'œuvre qualifiée et ses coûts de production imbattables, le pays est devenu le troisième bastion du groupe, avec la France et les Etats-Unis ».

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail