Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • SMPA

Revue de presse aéronautique du 10.02.16

Avionneurs

« L'Iran offre à Airbus l'une des plus grosses commandes de son histoire », titraient Les Echos vendredi dernier. Le président iranien a en effet signé un protocole d'accord pour l'achat de 118 appareils, dont 12 A380 et 16 A350, pour un total, au prix catalogue, de 25 milliards de dollars. Les difficultés de l'avionneur pour vendre son A380 semblent ainsi diminuer puisque la compagnie japonaise ANA Holdings a également confirmé l'acquisition de trois appareils au prix catalogue de 1,25 milliard de dollars. Sa consœur hongkongaise Cathay Pacific aurait, selon Bloomberg, décalé la réception de ses premiers A350 en raison d'un retard dans l'installation des sièges fabriqués par Zodiac. Le premier exemplaire, qui devait être livré en février, le sera d'ici la fin du premier semestre (LaTribune.fr des 27 et 29/01). Enfin, la montée en puissance des gammes A320 et A350 se traduisant par des investissements record, Airbus investit 200 millions d'euros sur ses sites de Nantes et Saint-Nazaire, tous deux situés en début de chaîne (Les Echos du 02/02).

Comme prévu, le Boeing 737 MAX, plus gros succès commercial de l'histoire du groupe, a effectué son premier vol vendredi dernier (Les Echos du 01/02). Interrogé mercredi par Les Echos, le patron France de l'avionneur a déclaré : « nous avons en France 100 fournisseurs. L'industrie française a 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires qui vient de [nous], soit l'équivalent de la création de 30 000 emplois ». Boeing se lance par ailleurs dans la conception du nouvel Air Force One, l'avion présidentiel américain (UsineNouvelle.com du 03/02).

 

Le premier constructeur franco-italien de turbopropulseurs ATR a signé lundi à Téhéran un protocole d'accord pour la vente de 40 appareils 72-600 de dernière génération - dont 20 fermes - à la compagnie Iran Air, évaluée à un milliard d'euros (LaTribune.fr du 01/02).

Dassault Aviation livrera le dernier-né de ses jets d'affaires, le Falcon 5X, avec deux ans de retard.
En cause : les difficultés de Safran dans la production du moteur (UsineNouvelle.com du 01/02). Alors que trois appareils avaient déjà été livrés en juillet dernier, l'Egypte vient par ailleurs de recevoir trois nouveaux Rafale (UsineNouvelle.com du 03/02).

L'armée de l'air française s'offre quatre Hercules C-130J de Lockheed Martin, des avions de transport tactique américains.
D'après LaTribune.fr, la facture s'élèverait à 640 millions de dollars.

Equipementiers / Sous-traitants

Passé de 10 à 1 900 salariés en 25 ans, Figeac Aéro cherche des fonds pour financer sa croissance.
Il vient de décrocher un prêt de 25 millions d'euros sur cinq ans de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour sa R&D qui financera l'étude des nouveaux procédés de fabrication de l' « usine du futur » que le sous-traitant lotois construit à Figeac pour 40 millions d'euros (Les Echos du 29/01).

Le groupe aéronautique indien Aequs a annoncé mardi le rachat de l'équipementier français Sira, sous-traitant de Safran et Dassault (Les Echos du 03/02).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail