Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse aéronautique du 26.06.15

Conjoncture

Match nul au Bourget. En termes de commandes fermes, Boeing a en effet terminé le salon devant Airbus, avec 145 appareils d'une valeur de 18,6 milliards de dollars au prix catalogue, contre 124 et 16,3 milliards pour son concurrent. Mais en tenant compte des lettres d'intention et des protocoles d'accord, c'est l'avionneur européen qui l'a emporté avec 421 avions pour 57 milliards de dollars, contre 331 pour 50,2 milliards (LaTribune.fr du 18/06). Si tous deux se félicitent, LaTribune.fr estime néanmoins que ce « bilan est maigre ». Chez les autres avionneurs, il est contrasté pour Challenges.fr : « le franco-italien ATR boucle le salon à 81 commandes, un très bon millésime. Idem pour le brésilien Embraer (108 commandes) et le chinois Comac (78), discrets mais efficaces. A l'inverse (...), la nouvelle gamme CSeries du canadien Bombardier, censée attaquer Airbus et Boeing (...), termine bredouille ».
Pour UsineNouvelle.com, le grand vainqueur du salon est en fait CFM, qui produit le moteur des Airbus A320 et des Boeing 737. Le groupe comptabilise en effet 835 moteurs vendus, pour une valeur de 14 milliards de dollars. A l'arrivée, le salon a battu son record de fréquentation avec 351 000 visiteurs, mais pas de commandes avec 130 milliards de dollars contre 150 pour sa précédente (LaTribune.fr du 21/06).

Avionneurs

Le patron d'Airbus Tom Enders est prêt à retirer son groupe du projet commun de drone militaire MALE si les gouvernements impliqués s'ingèrent trop, comme il juge que c'est le cas actuellement, dans la phase industrielle. Un « coup de gueule » qui refléterait l'état d'esprit des deux autres industriels impliqués, Dassault Aviation et Finmeccanica, selon Les Echos. L'Allemagne, la France et l'Italie se disent pourtant satisfaites des avancées enregistrées dans la mise en place de l'organisation étatique du programme (LaTribune.fr du 19/06)... « Airbus reprend la livraison des A400M », titrait UsineNouvelle.com le 19 juin. Les autorités espagnoles ont en effet levé les interdictions de vols et de livraisons, et la France vient de recevoir son septième appareil. Mercredi, le groupe a par ailleurs réalisé un doublé commercial : Airbus Helicopters vendra
23 H145 au ministère saoudien de l'Intérieur et Airbus a passé un accord avec la compagnie Saudia Airlines pour 30 A320 et 20 A330 (UsineNouvelle.com du 24/06).

Boeing vient d'annoncer le remplacement de son PDG actuel par le numéro deux du groupe (Challenges.fr du 24/06). Lequel vient chasser sur les terres de son concurrent en donnant une grande interview aux Echos ce jeudi.

Equipementiers / Sous-traitants

Le gouvernement mettra en place dès cet été un dispositif de couverture de change pour favoriser les exportations des PME et des ETI de l'aéronautique notamment (LaTribune.fr du 20/06).

Le sous-traitant lotois Figeac Aéro ouvrira en septembre une usine à Casablanca au Maroc. Le site, qui représente un investissement de 25 millions d'euros et créera 500 emplois en cinq ans, sera spécialisé dans l'usinage de pièces, la tôlerie et le traitement de surfaces. L'industriel, qui ouvrira prochainement une autre usine à bas coût au Mexique, a signé un partenariat avec le leader mondial des traitements thermiques des métaux Bodycote, qui implantera dans les prochains mois une usine à Cambes, près de Figeac (Les Echos du 24/06).

« Freyssinet Aero Equipment investit 10,5 millions d'euros pour accompagner le programme Leap », titrait mercredi UsineNouvelle.com. Le sous-traitant aéronautique tarnais va doubler son usine de Couffouleux pour accompagner la montée en cadence du moteur de Snecma.

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail