Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • SMPA

Revue de presse aéronautique du 21.06.15

Conjoncture

Le Salon du Bourget a ouvert ses portes lundi et fait bien sûr la une de vos journaux et newsletters. Bilan chiffré à découvrir dans ces colonnes la semaine prochaine.

Conjoncture

Malgré le crash en Espagne début mai, Airbus a fait voler l'A400M au Bourget pour marquer sa « confiance » dans son avion militaire (Les Echos du 11/06). LesEchos.fr émettaient jeudi dernier des « interrogations sur le calendrier de l'Airbus A320 Neo » alors que les essais en vol de l'appareil équipé de moteurs Pratt & Whitney étaient interrompus depuis plus d'un mois. Mais LaTribune.fr nous apprenait dimanche que le motoriste a remplacé le composant défectueux et que les essais au sol allaient reprendre. L'avionneur, qui pourrait bientôt produire 50 A320 par mois, serait contraint de construire une nouvelle ligne d'assemblage. Et d'après UsineNouvelle.com, c'est Hambourg, et non Toulouse, qui l'accueillerait.
Après l'annonce de la vente d'hélicoptères Caracal à la Pologne en avril dernier, c'est le Koweït qui souhaite désormais équiper son armée de l'appareil fabriqué par Airbus. L'Emir a en effet indiqué à François Hollande vouloir en acquérir 24 (UsineNouvelle.com du 10/06).

Matignon a validé le 10 juin la cession des parts du Centre national d'études spatiales (CNES) dans Arianespace au profit d'Airbus Safran Launchers (ASL). L'Etat et ce dernier ont signé lundi au Bourget l'accord. Airbus et Safran, désormais majoritaires, ont tous les leviers pour répondre au défi imposé par l'américain SpaceX sur le marché des lancements commerciaux, selon UsineNouvelle.com. ASL paiera tout de suite « moins de 100 millions d'euros » comme prix plancher pour acquérir la participation du CNES qui est de 34,68 % et pourrait débourser jusqu'à « 130 millions d'euros environ maximum » (LaTribune.fr des 14 et 16/06). Le rêve d'ASL d'unifier la filière industrielle d'Ariane ne deviendra cependant pas réalité : deux fournisseurs importants du lanceur européen, le motoriste italien Avio et l'allemand OHB, ont annoncé, toujours au Bourget, qu'ils ne rejoindraient pas la société commune des deux groupes (UsineNouvelle.com du 15/06).

« Airbus décroche le contrat spatial du siècle », titrait par ailleurs lundi Challenges.fr : sa division Airbus DS a été sélectionnée par l'opérateur OneWeb pour fabriquer 900 satellites, destinés à connecter le monde entier à Internet. Un contrat de l'ordre de 1,4 milliard de dollars... et une victoire au nez et à la barbe des géants américains.

Boeing a revu à la hausse ses prévisions de marché pour les vingt ans à venir. L'avionneur table désormais sur 38 050 avions neufs commandés sur cette période, soit 3,5% de plus que sa prévision de l'an dernier. Il estime à 5 600 milliards de dollars la valeur de ce marché potentiel (Les Echos du 12/06).

« L'avion chinois arrive... mais très lentement », titrait lundi LaTribune.fr. Le C919 de Comac arrivera en septembre, mais le premier essai en vol n'est escompté qu'en 2016, pour une entrée en service en 2018, voire 2020. D'après l'article, le défi chinois consiste à « créer une gamme complète pour rééditer les succès d'Airbus. L'ambition va au-delà des avions civils : hélicoptères, avions 'turboprop', chasseurs furtifs... ».

Questionné mardi au Bourget, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué avoir bon espoir de conclure le contrat pour la vente des 36 Rafale de Dassault à l'Inde « d'ici deux ou trois mois (...). Les discussions se déroulent bien » (UsineNouvelle.com du 16/06).

Le conglomérat United Technologies a annoncé, sous réserve de l'approbation de son conseil d'administration, se séparer de sa filiale d'hélicoptères Sikorsky (Les Echos du 19/06).

Equipementiers / Sous-traitants

A l'occasion du salon du Bourget, le cabinet Roland Berger et L'Usine Nouvelle ont dévoilé cette semaine le classement des plus grands équipementiers mondiaux. Le premier : Rolls-Royce.

Les retards de livraisons de l'activité sièges de Zodiac Aerospace risquent de peser sur les résultats de l'entreprise qui doute de ses capacités à atteindre son objectif de résultat opérationnel courant annuel (UsineNouvelle.com du 12/06).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail