Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • SMPA

Les sous-traitants, maillon-clé de l’essor aéronautique

« Airbus a gagné son duel commercial contre Boeing en 2014 », titrait mardi LeFigaro.fr.
Le constructeur européen a en effet engrangé 1 456 commandes nettes, soit 24 de plus que son rival américain. Ce faible écart suffit à lui redonner la couronne mondiale, perdue l'an dernier. Toutefois en valeur, les prises de commandes de Boeing sont plus importantes, représentant 232,7 milliards de dollars contre 174,6.
Et sur le plan des livraisons, l'américain a remis 723 appareils en 2014, soit 94 avions de plus que l'européen. L'enjeu pour ce dernier, comme l'a admis son PDG, est désormais d'assurer sa chaîne d'approvisionnement.
Or « la solidité des PME [est précisément la] priorité du Gifas pour 2015 », titrait lundi UsineNouvelle.com.
Pour la fédération professionnelle de l'aéronautique et du spatial, il faut en effet impérativement que la chaîne d'approvisionnement tienne le choc de la hausse des cadences de production. Si son président rappelle les différentes mesures de soutien mises en place, il reconnaît néanmoins la persistance d'abus et de pratiques commerciales par trop musclées : « sur les 500 000 ordres d'achats qui ont cours dans le secteur chaque année, je ne suis pas sûr que tout se déroule parfaitement. Le rôle du Gifas est justement de s'assurer que le terrain de jeu soit juste et équitable. Nous avons mis en place les moyens de détecter les abus ». Autre risque : en 2016, les PME achèveront cette hausse de cadence de production et seront confrontées à l'arrêt de certains programmes. Il s'agit donc de les inciter à exporter davantage, une de leurs faiblesses (UsineNouvelle.com du 12/01)...

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail