Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA
  • LB INDUSTRIE
  • CARTIER MARCEL
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 20.07.14

Conjoncture

Grand rendez-vous anglais de la filière aéronautique mondiale en ce début d'été, « le Farnborough Air Show tient ses promesses », pour UsineNouvelle.com. Airbus et Boeing, en ont fait leur champ de bataille à coups de contrats et d'annonces avec, en toile de fond, l'affrontement des motoristes, à commencer par le français Snecma et l'anglais Rolls-Royce. Bilan chiffré à lire dans ces mêmes colonnes la semaine prochaine.
En attendant, alors que des dizaines de milliards de dollars de commandes y sont annoncées, LaTribune.fr nous révèle mercredi comment ces contrats sont négociés, sur quels critères, les prix réellement payés et qui finance ces opérations.

Le Qatar a signé lundi avec le Pentagone un contrat record de 11 milliards de dollars d'armement pour l'achat de missiles Patriot et d'hélicoptères d'attaque Apache (LaTribune.fr du 15/07).

Avionneurs

Airbus a marqué les esprits lundi matin au salon de Farnborough en annonçant, dès l'ouverture, le lancement de la version remotorisée de son long-courrier A330, destinée à devenir « la plus rentable du marché » et à concurrencer le 787 Dreamliner de Boeing car il devrait réduire la consommation de carburant de 14%. Les premières livraisons sont prévues fin 2017 (Challenges.fr et LaTribune.fr du 14/07).
Le directeur général de Qatar Airways, qui s'est déclaré « très déçu qu'Airbus n'ait pas apporté mes A380 à ce Salon très important », demande des compensations pour le retard de livraison des trois premiers exemplaires en raison de problèmes de finition des cabines (LaTribune.fr et Challenges.fr du 15/07).
Emirates a annoncé jeudi dernier avoir réceptionné son cinquantième A380. La compagnie des Émirats arabes unis, qui dispose dans sa flotte de plus du tiers de ces très gros porteurs déjà livrés par Airbus, aspire à devenir le « premier transporteur aérien international » (LaTribune.fr du 10/07). Par ailleurs, l'avionneur se voit contraint de changer les portes de ce même A380 : « nous avons constaté un problème de fatigue prématurée (...) qui se traduit par davantage de bruit dans la cabine et donc de l'inconfort pour les passagers » (Challenges.fr du 17/07).

Boeing reste optimiste sur la vigueur du marché aéronautique mondial pour les 20 prochaines années, estimant que les compagnies auront besoin de 36 770 nouveaux avions, ce qui représente un marché de quelque 3 818 milliards d'euros.
Ces prévisions sont en hausse de 4,2% par rapport à celles publiées l'an dernier par l'avionneur (UsineNouvelle.com du 10/07).

L'avion de combat américain F-35 de Lockheed Martin, toujours cloué au sol pour des raisons de sécurité suite à un incendie survenu à bord d'un appareil fin juin, a manqué sa première apparition internationale prévue vendredi dernier au Royaume-Uni. Un raté embarrassant pour le programme militaire le plus coûteux des Etats-Unis (Challenges.fr du 11/07).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail