Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • DRAULT DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • SMPA

Revue de presse aéronautique du 11.04.14

Conjoncture

Au terme de longs débats, le Parlement européen a finalement voté une modification du système des quotas de CO2 qui exonère les vols long-courriers du paiement de cette taxe déguisée. Les députés ont en effet accepté de les limiter aux seuls vols intra-européens jusqu'en 2017. Le temps pour l'Organisation de l'aviation civile internationale (Oaci) de parvenir à un accord global sur un système incitatif de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour le transport aérien (Les Echos du 04/04).

« Quel avenir pour l'avion électrique ? », s'interrogent Les Echos ce mardi.
Réponse : un tel appareil est « envisageable... mais pas avant plusieurs décennies ».

« Aéronautique : la Turquie affiche ses ambitions », titre cette semaine L'Usine Nouvelle. Ankara a en effet lancé de grands projets civils et militaires qui restent certes à concrétiser, mais attirent d'ores et déjà les sociétés étrangères.

Avionneurs

Airbus s'est fait largement distancer par Boeing au premier trimestre. L'avionneur européen a en effet annoncé 103 commandes nettes et 141 livraisons sur les trois premiers mois de l'année contre respectivement 235 et 161 à son rival américain (Challenges.fr du 04/04).
Airbus a annoncé le 4 avril la livraison du premier des dix avions de transport militaire A400M commandés par la Turquie. Ankara l'avait refusée en décembre. Les raisons exactes de ce refus n'avaient pas été rendues publiques mais le directeur général du groupe, Tom Enders, l'avait qualifié fin février de « marchandage » (Challenges.fr du 04/04). Par ailleurs, les essais en vol de l'A350 XWB « se passent super bien », selon les termes mêmes de l'avionneur. Sa certification est attendue au troisième trimestre (LaTribune.fr du 08/04).
« Boeing fait son grand retour en Iran », annonçait LePoint.fr le week-end dernier. L'avionneur, autorisé par les USA à vendre des pièces détachées à Téhéran, n'y avait pas fait d'affaires depuis l'embargo américain de 1979.

Le Qatar pourrait annoncer son choix en faveur du Rafale lors de la visite officielle à Paris au mois de juin du nouvel émir, croit savoir LaTribune.fr.

Equipementiers / Sous-traitants

Safran, fournisseur de Boeing et d'Airbus, veut se développer sur le marché des solutions de sécurité de haute technologie, nous apprend lundi UsineNouvelle.com. Malgré une année 2013 en demi-teinte, sa filiale Morpho, qui pèse désormais 10% du groupe en termes de chiffre d'affaires et d'effectifs, veut s'imposer dans le domaine des systèmes d'identification biométrique automatisés, de détection d'explosifs ou encore d'édition de titres d'identité hautement sécurisés.

Lisi, spécialisé dans les fixations des composants mécaniques de sécurité destinés aux secteurs aéronautique, automobile et médical, mène des négociations exclusives qui pourraient mener à l'acquisition de la totalité du capital de l'équipementier Manoir Aerospace. Cette acquisition lui permettrait de doubler la taille du pôle « composants de structure » de sa branche Lisi Aerospace dédiée au secteur aéronautique (UsineNouvelle.com du 04/04).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail