Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • PATUREL DECOLLETAGE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • SMPA
  • CARTIER MARCEL

Revue de presse aéronautique du 27.09.13

Avionneurs

La semaine avait pourtant mal commencé pour Airbus.
En signant la plus importante commande d'avions de son histoire qui privilégie son concurrent américain (34 Boeing 777 et « seulement » 25 A350), Lufthansa donnait en effet le sentiment de ne plus privilégier l'européen (Challenges.fr du 19/09). Le salut est venu d'Asie, et plus spécifiquement de Chine, donnant raison au président d'Airbus dans le pays qui déclarait en fin de semaine dernière que le ralentissement de la croissance n'y remettait pas en cause l'activité de l'avionneur (UsineNouvelle.com du 19/09). Avoir une usine sur place constitue en effet un véritable atout face à Boeing qui s'y refuse. Effectivement, l'européen a reçu mercredi de la part de trois compagnies chinoises des commandes pour un total de 68 A320, représentant 4,54 milliards d'euros au prix catalogue. Sur les huit premiers mois de l'année, Airbus a livré 95 nouveaux avions à des compagnies nationales, soit plus de 20% des livraisons totales du groupe sur cette période (Challenges.fr du 25/09). Ce qui explique également qu'il ait lancé cette semaine une version courte de son A330 destinée à des liaisons régionales chinoises (UsineNouvelle.com du 25/09). Il a également signé mercredi, avec la compagnie vietnamienne VietJetAir un protocole d'accord pour une commande de 92 A320 lors d'une cérémonie à Matignon en présence des Premiers ministres français et vietnamien. Selon une source proche du dossier, la valeur catalogue du contrat est d'environ 6 milliards d'euros (Challenges.fr du 25/09). L'industriel reste par conséquent optimiste sur la vigueur du marché aéronautique mondial pour les vingt prochaines années : il table sur un marché total de plus de 29 220 appareils à livrer entre 2013 et 2032, soit près de 4 400 milliards de dollars en valeur... principalement grâce aux pays émergents (LaTribune.fr du 24/09) !

Boeing a annoncé qu'il cesserait en 2015 la production de son avion de transport militaire C-17, pour lequel il emploie 3 000 personnes sur quatre sites (UsineNouvelle.com du 19/09).

Nouveau rebondissement dans l'appel d'offres lancé par la Corée du Sud pour l'achat de 60 avions de chasse d'un montant de 7,7 milliards de dollars. Le pays a en effet annoncé reprendre à zéro la procédure. Face au grand favori Boeing, le consortium européen Eurofighter et l'américain Lockheed Martin ont donc une nouvelle chance de l'emporter (UsineNouvelle.com du 24/09).

La filiale hélicoptériste d'EADS Eurocopter a décidé d'augmenter la capacité de son usine de Colombus dans le Mississippi en y installant début 2014 une chaîne d'assemblage d'AS350. Les syndicats français sont inquiets, y voyant une délocalisation en zone dollar qui ne veut pas dire son nom (LaTribune.fr du 24/09).

Equipementiers / Sous-traitants

Le sous-traitant aéronautique Rabas, spécialiste de l'usinage, a engagé un programme d'investissement de 8 millions d'euros sur le site de Saint-Nazaire qu'il vient de reprendre. Il permettra notamment d'intégrer un atelier de peinture (UsineNouvelle.com du 20/09).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail