Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • LB INDUSTRIE
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 11.05.17

Avionneurs

Airbus pourrait avoir besoin de 12 à 18 mois supplémentaires pour résoudre les problèmes techniques de l'avion de transport militaire A400M, selon un rapport du ministère allemand de la Défense (Challenges.fr du 08/05). Sous pression du nouvel appareil de Boeing qui devrait être commercialisé d'ici 2019, l’européen prend les devants : en imaginant un « A321neo-plus-plus », il veut garder l'emprise sur le segment des moyens porteurs (UsineNouvelle.com du 09/05).

Dans un entretien aux Echos publié mercredi, le PDG d’Airbus Helicopters explique comment l’ex-Eurocopter est parvenu à s’adapter à la forte chute du marché. Depuis 20 ans, un hélicoptère civil sur deux est ainsi fabriqué par l’industriel, qui a également marqué des points sur le militaire en décrochant de gros contrats.

Le groupe a par ailleurs annoncé la création d’une société consacrée aux drones commerciaux, Airbus Aerial, dont l’ambition est de construire des services d’imagerie et de participer à tous les développements potentiels des drones civils (Les Echos du 11/05).

Avec trois ans de retard, le moyen-courrier chinois C919 de la Comac, destiné à rivaliser avec l'A320 et le B737, a réalisé son vol inaugural à Shanghai. S'il lui faudra encore plusieurs années pour obtenir tous les certificats nécessaires, ce premier avion Made in China vise à terme à bousculer le duopole formé par Airbus et Boeing. Mais malgré 570 commandes enregistrées, le monocouloir est encore loin de convaincre des acheteurs autres que chinois. Cette concurrence nouvelle profite en tout cas aux équipementiers occidentaux, et notamment au français Safran, qui fournit les moteurs de l’avion (Les Echos et UsineNouvelle.com du 05/05).

La première compagnie indienne IndiGo souhaite acheter jusqu'à 50 ATR 72-600. Une mégacommande évaluée à 1,3 milliards de dollars qui reste à confirmer mais constitue une très bonne nouvelle pour le constructeur de turbopropulseurs après une année cauchemardesque en 2016 (LaTribune.fr du 09/05).

Le géant industriel japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI), qui produit des centrales nucléaires, des fusées, des méthaniers ou encore des équipements militaires, a vu ses profits opérationnels plonger de plus de 51% sur la dernière année fiscale, en particulier en raison de l’envol des coûts de développement de son programme aéronautique, avec les reports à répétition de la mise en service de son premier avion de ligne régional, le MRJ (Les Echos du 10/05).

La navette Boeing X-37B de l’US Air Force a atterri samedi au centre spatial Kennedy en Floride. Avec 718 jours en orbite sans équipage, elle a battu son précédent record de vol. Son usage par l’armée américaine reste un mystère. Bombardier en orbite, « tueur de missiles », super avion espion ou laboratoire de tests ? Les spéculations vont bon train (UsineNouvelle.com du 09/05)…

Le missilier européen MBDA vient de lancer le chantier de deux nouveaux ateliers sur son site d’assemblage final à Selles-Saint-Denis, dans le Loir-et-Cher. Il investit 15 millions d’euros pour rationaliser la production (UsineNouvelle.com du 03/05).

Equipementiers / Sous-traitants

Le sous-traitant aéronautique tarnais Freyssinet Aero Equipment vient de doubler son usine de Coufouleux, dans le Tarn, et mise sur la robotisation de ses process pour accompagner la montée en cadence du moteur Leap de Safran. L'investissement devrait atteindre 14 millions d'euros d'ici fin 2018 (UsineNouvelle.com du 09/05).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail