Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse aéronautique du 7 octobre 2009

Conjoncture

En août, selon l’IATA, l’Association internationale du transport aérien, le trafic de marchandises a reculé de 9,6 % sur un an et celui de passagers de 1,1 %. Ces chiffres sont moins mauvais que les mois précédents. Néanmoins, depuis janvier, le premier a chuté de 18 % et le second de 6 % (LaTribune.fr et LesEchos.fr du 29/08).

Avionneurs

Le directeur général d’Airbus, qui a enregistré la commande de deux avions cargo A330 de la part du turc MNG Airlines, a déclaré que l’avionneur était « très vigilant » sur les difficultés rencontrées par les compagnies aériennes du fait de la crise à l’horizon de « la deuxième moitié de 2010 » et qu’il pourrait réduire sa production en fonction de leur situation (LesEchos.fr du 25/09). Selon une étude très fouillée citée par L’Usine Nouvelle du 1er octobre, le groupe pourrait d’ailleurs être contraint de réduire de 40 % ses cadences globales de production d’ici 2012.  L’industriel livrera 13 A380 au lieu des 14 prévus en 2009 (LePoint.fr du 29/09). Cet épisode, auquel s’ajoute le demi-tour qu’a dû faire l’un des appareils de Singapore Airlines vers Paris cette semaine, illustre les difficultés rencontrées par Airbus pour normaliser la production de son fleuron (LesEchos.fr du 29/09).
La situation n’est guère meilleure chez Boeing. Les annulations continuent en effet pour le 787 Dreamliner : le tour-opérateur européen TUI Travel a ainsi annoncé mardi qu’il renonçait à 10 des 23 appareils qu’il avait commandés, portant le total des résiliations pour cet avion à 83 (LesEchos.fr du 29/09). Les Echos.fr du 29 septembre dévoilent également que Kenya Airways discute avec Airbus de l’achat de six à neuf A330-200 pour palier les retards pris par le 787.
Et c’est reparti ! Northrop Grumman, le partenaire américain d’EADS, se plaint de n’avoir pas accès aux mêmes informations que son concurrent Boeing sur le fameux appel d’offres des avions ravitailleurs de l’armée américaine, relancé le 24 septembre (LesEchos.fr du 30/09). Le même Northrop Grumman a soufflé jeudi à l’avionneur américain un contrat sur la flotte actuelle de 3,8 milliards de dollars pour lui fournir des services logistiques (LePoint.fr du 02/10).
Suite au crash des deux Rafale, le ministère de la Défense français a indiqué qu’il transmettrait les informations de l’enquête au Brésil, le commandant de l’armée de l’Air de ce pays, en pleine négociations avec Dassault pour l’achat de 36 appareils, en ayant fait la demande (UsineNouvelle.com du 29/09).
Eurocopter a décroché un contrat de 250 millions d’euros pour moderniser 28 hélicoptères PUMA de la célèbre Royal Air Force britannique (UsineNouvelle.com du 30/09).


Compagnies

Tous les moyens sont bons pour affronter la crise : à partir du 7 octobre, les clients de British Airways pourront choisir leur siège dès l’achat du billet, moyennant un supplément compris entre 11 et 66 euros (LesEchos.fr du 25/09).
Après le retrait d’Air France-KLM, le groupe d’investissement tchèque Unimex, associé à la compagnie charter Travel Service, reste seul en lice pour profiter de la privatisation de Czech Airlines (LesEchos.fr du 30/09).
Le gouvernement japonais a mis sur pied un groupe de travail sur Japan Airlines afin de reprendre à zéro les projets de restructuration. Une scission entre les « bons » et les « mauvais » actifs n’est pas exclue (LesEchos.fr du 25/09).

Prestataires

Le français Safran apportera son savoir-faire dans le domaine des trains d’atterrissage et des nacelles à son partenaire chinois Avic dans le but de fournir le futur C919, avion chinois censé concurrencer… l’A320 (L’Usine Nouvelle du 01/10).
Le leader mondial de la sous-traitance aéronautique, l’américain Spirit AeroSystems, a démarré à Montoir-de-Bretagne, en Loire-Atlantique, la construction d’une usine de 5 378 m² pour assembler la structure composite du pavillon central de l’A350. Il créera au passage 75 emplois.  Pour le même appareil, la PME Duqueine, qui fabrique dans l’Ain des pièces également en matériaux composites, a été retenue comme fournisseur de rang 1 afin de fournir des cadres de fuselage (UsineNouvelle.com du 01/10).



Revue de presse aéronautique du 7 octobre 2009 éditée par l'équipe du MIDEST

Midest 2009 du 17 au 20 novembre

Imprimer E-mail