Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • SMPA

Revue de presse aéronautique du 14 novembre 2009

Avionneurs

Comme l’écrit UsineNouvelle.com du 10 novembre, « à deux mois de la fin de l’exercice 2009, l’avionneur européen survole toujours son rival américain dans la course aux commandes comme au tableau des livraisons. A fin octobre, Airbus affiche 123 commandes nettes et 399 appareils livrés contre 84 commandes nettes et 394 livraisons pour Boeing ».

Si Vietnam Airlines vient de passer une commande de 4 A380 (UsineNouvelle.com du 12/11), l’Afrique du Sud a annulé celle de 8 A400M, la première pour l’avion de transport militaire d’Airbus.Pretoria justifie cette décision par l’explosion du prix et des retards. L’avionneur s’est dit « surpris » par cette décision, « d’autant plus que ça arrive à un moment où le programme fait de très gros progrès vers un premier vol prévu avant la fin de l’année ». Réagissant à cette annonce, le ministre français de la Défense Hervé Morin a souligné que ce programme « existait » par sa seule « dimension européenne » (UsineNouvelle.com et LesEchos.fr du 05/11).  Airbus a par ailleurs formé une coentreprise spécialisée dans les pièces de rechange et le soutien logistique avec une société indienne et une entreprise turque (UsineNouvelle.com et LesEchos.fr du 12/11).

Rien n’est joué pour la vente du Rafale au Brésil. L’avion de Dassault est en effet toujours en compétition avec ceux de Boeing et Saab. De passage à Rio, le même Hervé Morin a déclaré que la France avait tenu ses engagements en matière de technologie, de partenariat industriel et de perspectives de coopération sur l’avion de transport militaire brésilien (UsineNouvelle.com du 04/11). Le constructeur a démenti les informations de Libération qui indiquait qu’il aurait accepté de réduire de 40 % le prix de son avion (LesEchos.fr du 06/11).

L’EC 175, l’hélicoptère développé par Eurocopter avec le conglomérat chinois Avic, effectuera son premier vol le 17 décembre. Il symbolise les ambitions de la filiale d’EADS dans le pays (L’Usine Nouvelle du 12/11).

Compagnies

Air France-KLM a enregistré en octobre, avec – 4,1 %, le dixième mois consécutif de baisse de son trafic passagers. Son activité cargo chute de 19,1 %. Mais la compagnie a géré ces chiffres en réduisant davantage son offre, améliorant ainsi son taux de remplissage (LaTribune.fr et UsineNouvelle.com du 09/11). Pour lutter contre la crise, elle modifie son offre moyen-courrier : tout en se refusant à évoluer vers le modèle low cost (les habituelles prestations seront maintenues), elle passera de deux à trois classes, sonnant le glas de la classe Affaires (LesEchos.fr du 12/11).



« British Airways en pleine turbulence », titre LaTribune.fr du 6 novembre. La compagnie britannique enregistre une perte de 217 millions de livres (242 millions d’euros) au premier semestre de son exercice, contre 49 millions l’an dernier. Néanmoins, précisent LesEchos.fr, elle a également assuré que ses volumes de trafic et ses rendements se stabilisaient.  Faut-il y voir une conséquence ? Jeudi, elle a annoncé sa fusion avec sa consoeur Iberia. Les actionnaires de BA possèderont 55 % et ceux de la compagnie espagnole 45 %. Ce nouveau géant, en troisième position européenne derrière Air France-KLM et Lufthansa en matière de passagers, sera espagnol mais son siège se trouvera à Londres (UsineNouvelle.com, LesEchos.fr et LeFigaro.fr du 12, LeParisien.fr et E24.fr du 13/11).

La compagnie SAS, détenue pour moitié par la Suède, la Norvège et le Danemark, fait état d’un bénéfice inattendu au titre de son troisième trimestre après avoir lancé un vaste plan de réduction des coûts (LaTribune.fr et LesEchos.fr du 05/11).
Le fonds d’investissement américain TPG et le groupe AMR, maison-mère d’American Airlines, sont candidats à une prise de participation dans la compagnie japonaise en difficulté Japan Airlines (LaTribune.fr du 11/11).

Prestataires

Nouveau coup dur pour les salariés du site Thales Avionics du Haillan. Après l’annonce de la délocalisation de la production des appareils de visualisation des Airbus vers Singapour et Vendôme, c’est au tour de celle de plusieurs composants d’hélicoptères de s’envoler de Gironde vers l’Espagne (UsineNouvelle.com du 10/11).



  Revue de presse aéronautique du 14 novembre 2009 éditée par l'équipe du MIDEST

Midest 2009 du 17 au 20 novembre

Imprimer E-mail