Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 29.01.17

Avionneurs

Comme le soulignent Les Echos, « pour l’année de ses cent ans, Boeing aurait pu rêver d’un meilleur bilan. A l’exception de la trésorerie en hausse de 12%, tous les chiffres clefs de l’exercice 2016 dévoilés ce mercredi sont en baisse sensible. A commencer par le résultat d’exploitation, en chute de 22% (…). Le chiffre d’affaires a diminué de 2% (…) et le bénéfice net de 5% (…). Et, selon les prévisions de Boeing, cette baisse du chiffre d’affaires devrait se poursuivre en 2017 ».

En dépit d'une année difficile, les ATR-600 sont arrivés en tête de toutes les ventes d'avions régionaux en 2016, avec 36 commandes. Mais le constructeur franco-italien ATR n'a livré que 80 appareils, contre 90 espérés (LaTribune.fr du 23/01).

Mitsubishi Aircraft a annoncé un nouveau report de deux ans des premières livraisons de son jet, le MRJ, désormais prévues mi-2020, afin de reconfigurer son réseau électrique (LaTribune.fr du 23/01).

En pleine polémique sur les coûts non maîtrisés de son avion de chasse F35, le groupe de défense américain Lockheed Martin a annoncé des résultats record en 2016 avec un bénéfice net de 5,3 milliards de dollars, en hausse de 47% (Les Echos du 25/01). Mais il a livré moins de F-35 et a découvert une « défaillance grave » dans le contrôle interne des comptes de sa filiale d'hélicoptères Sikorsky (UsineNouvelle.com du 24/01).

Au-delà des aides à la construction, Airbus Safran Launchers réclame à Bruxelles de garantir un volet d’activité minimum à la future fusée Ariane 6 (Les Echos du 24/01).

 

Equipementiers / Sous-traitants

Le sous-traitant Figeac Aéro a signé le plus gros contrat de son histoire. La société du Lot doit fournir au sous-ensemblier américain Spirit AeroSystems pour « nettement » plus de 500 millions d’euros de pièces en aluminium et en titane destinées à Airbus et Boeing. Environ 50% de cette commande doit être produite à Figeac, 35% au Maghreb, et le reste à Wichita, dans le Kansas (Les Echos du 25/01). Pour répondre à la charge de travail, le groupe prévoit l'embauche de 1 400 personnes dans le monde d'ici 2020, dont 300 en France (UsineNouvelle.com du 25/01).

  • Edité par l'équipe du MIDEST

    N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

    Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

ImprimerE-mail