Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • SMPA
  • LB INDUSTRIE
  • CARTIER MARCEL
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 14 juillet 2010

Conjoncture

Selon une étude du cabinet de conseil Alix Partners, le secteur ne croîtra pas en 2010, en raison notamment d’une absence de reprise franche des commandes dans l’aviation commerciale au premier semestre. Parmi les problèmes à corriger est pointée du doigt la série de retards qui a touché le Boeing 787 ou encore les Airbus A380 et A400M. Le directeur associé d’Alix Partners explique : « les constructeurs ont mené leurs nouveaux programmes sans impliquer leurs fournisseurs avant la fin de la phase de développement ». Il recommande donc aux premiers de travailler différemment, avec une collaboration plus poussée avec leurs sous-traitants qui, de leur côté, « doivent être ouverts au partage des coûts et de l’innovation, en échange de plus grandes sections des nouveaux programmes ou d’une implication plus précoce » (Les Echos et UsineNouvelle.com du 07/07).

« L’industrie aéronautique soutenue par les transporteurs low-cost » titre UsineNouvelle.com du 5 juillet. Ces compagnies font en effet le bonheur d’Airbus, Boeing et Embraer qui leur vendent des appareils par centaines… à prix cassés.

Avionneurs

Avec 117 commandes nettes enregistrées depuis le début de l’année, Airbus reste derrière Boeing qui en affiche 133 (Les Echos du 06/07). L’avionneur européen en a reçu lundi une nouvelle de 11 A330 par la compagnie russe Aeroflot (Les Echos du 06/07).

Contrairement aux affirmations de Boeing (lire l’interview du Président du groupe pour la France dans UsineNouvelle.com du 5 juillet où il conteste notamment les aides au financement de l’A350) qui affirme qu’Airbus va devoir rembourser « 4 milliards de dollars d’aides illégales perçues pour l’A380 », le rapport de l’OMC publié le 30 juin ne fait aucunement obligation à l’avionneur européen de restituer quoi que ce soit. En effet, si les experts ont jugé illégales certaines aides d’Etats accordées ces 35 dernières années, l’OMC n’a aucun pouvoir de sanction et ne peut formuler que des « recommandations ». A charge pour les pays concernés de les faire appliquer… ou pas. Autant dire qu’il s’agit plus d’une guerre de communication que d’autre chose (Les Echos du 02/07).

Equipementiers / Sous-traitants

Safran a inauguré le 30 juin à Massy, dans l’Essonne, un nouveau centre de R&D regroupant l’ensemble de ses équipes en matière d’électronique et de logiciels critiques, soit un millier de chercheurs (newsletter d’Industrie & Technologies du 01/07).



Revue de presse aéronautique du 14 juillet 2010 editée par l'équipe du MIDEST
Midest 2010 du 2 au 5 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail