Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA
  • CARTIER MARCEL
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 1 septembre 2010

Conjoncture

Le redressement du trafic aérien s’est poursuivi en juillet, avec une hausse de 9,2 % du trafic passagers et de 22,7 % du fret, selon l’Association internationale du transport aérien (IATA). Mais, d’après son directeur, « d’ici à la fin de l’année, son rythme va vraisemblablement ralentir » (Les Echos du 26/08).

Avionneurs

Alors que Bruxelles l’avait fait dès juillet, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils allaient également faire appel de la décision de l’OMC sur les aides européennes à Airbus. Ce jugement, qui constituait pourtant, d’après Boeing, une « grande victoire juridique », contiendrait en effet des points jugés non satisfaisants par les USA. Alors qu’un jugement est prévu en septembre sur les aides publiques à Boeing, il est fort probable que ce feuilleton judiciaire dure encore quelques années, à moins qu’un règlement à l’amiable n’intervienne (UsineNouvelle.com du 20/08).

Airbus Military fournira en 2011 aux gardes-côtes américains trois avions CN235 pour un montant de 117 millions de dollars, avec une option pour six supplémentaires (UsineNouvelle.com du 24/08).

Après avoir démenti, Thai Airways a reconnu discuter avec Airbus, mais également Boeing, en vue d’une éventuelle commande record de 30 appareils (Challenges.fr du 20/08).

La Suisse a repoussé à 2015 l’achat d’avions de combat, marché pour lequel le Rafale de Dassault était en lice (Les Echos du 26/08).

Reims Aviation a remporté deux succès majeurs auprès des Douanes françaises et d’un client chinois, et engrangé ainsi pour 55 millions d’euros de commandes. Le pôle construction d’avions du groupe Geci International, auquel il appartient, a vu son chiffre d’affaires bondir de près de 100 % en un an (Les Echos du 20/08).

Equipementiers / Sous-traitants.

Si Airbus compte développer de nouveaux moteurs pour prolonger la carrière de l’A320, son fournisseur actuel, Rolls-Royce, pourrait ne pas être de la partie, estimant que « ça ne fonctionne pas du point de vue économique ». Pas de panique pour l’avionneur : d’autres fournisseurs sont déjà sur les rangs (UsineNouvelle.com du 20/08).



Revue de presse aéronautique du 1er septembre 2010 éditée par l'équipe du MIDEST
Midest 2010 du 2 au 5 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail