Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE

Revue de presse aéronautique du 4 décembre 2010

Conjoncture

Le Pentagone a de nouveau repoussé au début de l’année prochaine sa décision sur le renouvellement des avions ravitailleurs (Les Echos du 22/11). Il a également envoyé par erreur aux candidats des données confidentielles, EADS et Boeing ayant chacun reçu l’évaluation technique du projet du concurrent ! Les deux industriels assurent, la main sur le coeur, n’avoir pas pris connaissance du contenu du message… Le Pentagone certifie que cela ne modifiera en rien la procédure en cours, les deux candidats ne pouvant plus modifier leur offre. Mais cette incroyable bévue pourrait servir de matière à un énième appel (UsineNouvelle.com du 23/11)…

Avionneurs

Airbus et Boeing accusent tous deux des retards de livraison en raison d’incidents techniques. L’avionneur européen a en effet indiqué que le problème de moteur de l’A380 aurait un impact sur les livraisons. Son confrère américain devrait, quant à lui, fournir à All Nippon Airways son premier 787 avec trois ans de retard. Dernier rebondissement en date : l’atterrissage d’urgence d’un appareil d’essai victime d’un incendie en vol (UsineNouvelle.com et Challenges.fr du 10, et NouvelObs.com du 12/11). La saga à rebondissement de cet avion, pour lequel l’industriel a surestimé les capacités d’ingénierie de ses fournisseurs, et la réduction prévue des commandes de la part du Pentagone lui valent de faire la une de L’Usine Nouvelle du 25 novembre sous le titre « Boeing : le géant déstabilisé ».

Air China a annoncé son intention d’acquérir 20 Airbus pour un montant de 4,49 milliards de dollars (Challenges.fr du 18/11). Avec 26 livraisons attendues cette année, la chaîne d’assemblage du groupe en Chine devrait être à l’équilibre dès 2011, avec un an d’avance sur les prévisions (Les Echos du 22/11).

Boeing a proposé à Embraer de fabriquer au Brésil une partie de son avion de chasse F/A-18 Super Hornet pour tenter de remporter le contrat de plusieurs milliards de dollars face au Rafale de Dassault et au Gripen NG de Saab. Le président Lula doit normalement annoncer le vainqueur de l’appel d’offres avant son départ le 31 décembre. L’avion français est favori en raison du transfert total de technologies promis par la France (Les Echos du 23/11).

Comac, le constructeur aéronautique chinois, vient d’enregistrer ses 100 premières commandes de C919, un moyen-courrier qui sera opérationnel en 2016. Selon UsineNouvelle.com du 18 novembre, « le duopôle Boeing / Airbus sur les avions de cette taille a vécu ». Quelques Français font partie de l’aventure : Safran, qui ouvrira à cette occasion une usine à Shanghai, fournira en effet les moteurs et Thales les systèmes de vidéos embarqués.

Equipementiers / Sous-traitants

Airbus va demander des compensations financières à Rolls-Royce suite à l’incident de moteur survenu sur l’A380 de la compagnie Qantas et dû à un composant de la turbine (UsineNouvelle.com des 12 et 19/11).

Safran a annoncé renoncer à toute OPA hostile contre Zodiac. Lequel lui propose, du coup, de collaborer sur certains projets (UsineNouvelle.com du 23/11).

Thales a officialisé un plan de 1 500 départs volontaires en 2011 pour alléger ses « coûts de structure » en France (UsineNouvelle.com du 24/11).



Revue de presse aéronautique du 4 décembre 2010 éditée par l'équipe du MIDEST
Midest 2011 du 12 au 18 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail