Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • CARTIER MARCEL
  • SMPA
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 26 février 2011

Conjoncture

Les Echos du 24 février se penchent sur la bataille qui se noue autour de l’avion électrique. Le quotidien constate que « si les moteurs à réaction ont encore de beaux jours devant eux, l’électricité est en passe de supplanter les autres énergies (…) à bord des avions. L’objectif : réduire la consommation, les émissions de gaz à effet de serre et les coûts de maintenance. Une évolution technologique invisible pour les passagers, mais dont la complexité et l’enjeu sont tels qu’elle pourrait modifier le paysage aéronautique mondial. Les Américains ont pris une longueur d’avance, mais l’Europe et notamment la France disposent d’un savoir-faire incontournable ».

Avionneurs

Airbus étudie la possibilité d’une nouvelle augmentation de ses cadences de production. Celles de l’A320, déjà passées de 36 à 40 exemplaires par mois, pourraient ainsi encore s’accélérer. Le constructeur automobile Daimler souhaite par ailleurs vendre la moitié de ses parts dans le capital d’EADS : une nouvelle en apparence insignifiante mais qui a justifié une réunion d’urgence organisée par la chancelière Angela Merkel en personne, soucieuse de préserver le sacro-saint équilibre franco-allemand dans le capital de l’avionneur. Berlin préfèrerait une « solution privée » pour la reprise des parts (UsineNouvelle.com du 17 et Challenges.fr du 23/02).

L’argument majeur de Dassault pour vendre le Rafale aux Brésiliens perd de l’impact. Comme les Français, les Américains viennent en effet de garantir un important transfert de technologies si Dilma Rousseff opte pour le F-18 (UsineNouvelle.com du 18/02). Mais, selon un quotidien brésilien citant des sources ministérielles, la décision pourrait être repoussée en 2012 car le gouvernement veut procéder à 30 milliards de dollars de coupes budgétaires cette année (Les Echos du 21/02).

Du côté de la vente de l’avion français aux Emirats Arabes Unis, les négociations sont « un peu plus actives » actuellement : « nous sommes confiants mais n’avons pas de date à donner » (Les Echos du 21/02). Malgré toutes ces incertitudes, l’avionneur a vu son chiffre d’affaires croître en 2010 de 22 % (Les Echos du 23/02).

Equipementiers / Sous-traitants

L’Usine Nouvelle du 24 février consacre une enquête à Thales, l’un des rares groupes de défense à être en perte en 2010.

Ratier-Figeac, implanté dans le Lot, va délocaliser au Maroc l’assemblage de commandes de vol et d’équipements de cabine. Il investit 9 millions d’euros dans une usine à Casablanca qui emploiera près de 150 personnes d’ici 2015. Au détriment du site de Figeac. La direction justifie ce choix par la nécessité d’améliorer sa compétitivité pour obtenir de nouveaux marchés et de se protéger des fluctuations euro-dollar (Les Echos du 23/02).



Revue de presse aéronautique du 26 février 2011 éditée par l'équipe du MIDEST
Midest 2011 du 12 au 18 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail