Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • SMPA
  • LB INDUSTRIE
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • CARTIER MARCEL
  • DRAULT DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 25 mars 2011

Avionneurs

Airbus est mis en examen avec Air France pour « homicides involontaires » dans l’affaire du crash Rio-Paris de 2009, dans lequel 228 personnes avaient trouvé la mort (Challenges.fr du 17/03).
La guerre en Libye aura, par ailleurs, coûté 4 milliards de dollars à l’avionneur. Soit le montant des commandes des deux compagnies nationales, Libyan Airlines et Afriqiyah Airways (Les Echos du 22/03).

Le B747-8, la version modernisée du fameux gros porteur de Boeing, a effectué son premier vol d’essai. Il revendique une consommation de carburant par passager inférieure de 11 % à celle de l’A380 (LeFigaro.fr du 21 et UsineNouvelle.com du 22/03).

Grâce à ses stocks importants, Eurocopter ne craint pas d’être en rupture auprès de son principal partenaire japonais, Kawasaki, qui lui fournit des éléments de fuselage, de boîtes de vitesses et des systèmes électriques (UsineNouvelle.com du 16/03).

Equipementiers / Sous-traitants

UsineNouvelle.com du 21 mars interviewe Gérard Soula, médiateur de la sous-traitance en Midi-Pyrénées, région aéronautique par excellence. Pour lui, si la situation demeure délicate, des progrès sont en cours dans ce secteur sur la réduction des délais de paiements et la visibilité des contrats notamment. Mais la propriété intellectuelle demeure « un réel problème. Il est accentué par la pratique en fort développement dans l’aéronautique du partenariat à forte valeur ajoutée. Le donneur d’ordres fait partager à son sous-traitant le risque lié au programme, le co-développement et la co-innovation (technologies, process…) sans qu’il finance cet effort sur les produits et tout en souhaitant détenir des droits de propriété intellectuelle exclusifs. Il apparaît nécessaire (…) de mettre en place pour ce niveau de partenariat une nouvelle contractualisation adaptée prenant en compte ces aspects de propriété intellectuelle ». Mais il souligne également que « d’autres points (…) restent a améliorer. C’est notamment le cas sur les contrats de longue durée de l’absence parfois de clause d’actualisation au regard de la variation des coûts matières et de la fluctuation des devises pour des contrats en dollars ».



Revue de presse aéronautique du 25 mars 2011 éditée par l'équipe du MIDEST
Midest 2011 du 12 au 18 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail