Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • SMPA
  • CARTIER MARCEL
  • LB INDUSTRIE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • PATUREL DECOLLETAGE

Revue de presse aéronautique du 11 février 2012

Avionneurs

Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, les compagnies aériennes de ce pays en pointe dans la lutte pour les libertés ne sont pas autorisées, en l'absence de l'aval du gouvernement, à verser la taxe carbone honteusement imposée par l'Union européenne. Or, selon l'Union, les compagnies qui refuseront d'appliquer cette taxe pourraient être mises à l'amende, voire même se voir interdire l'atterrissage dans ses 27 pays. « Nous ne cèderons pas au sujet de notre législation », a ainsi déclaré le porte-parole de la Commission européenne pour le climat. Pour le directeur général de l'IATA, l'Association internationale du transport aérien, « les gouvernements voient dans cette mesure unilatérale une atteinte à leur souveraineté (...). La situation est intolérable pour les compagnies aériennes, obligées de choisir entre respecter leur législation nationale ou respecter la législation européenne (...). Les compagnies européennes risquent d'être la cible de mesures de rétorsion. » (UsineNouvelle.com des 06 et 07/02).

Avionneurs

Avec 91 commandes et 37 appareils livrés en janvier, Airbus fait moins bien que Boeing qui affiche 148 commandes et 38 livraisons (Challenges.fr du 06/02). L'avionneur européen se console avec le chèque de 7 milliards de dollars que lui a signé la compagnie américaine low cost Spirit pour 75 A320, dont 45 NEO (UsineNouvelle.com du 02/02). Le directeur financier d'EADS garde d'ailleurs le moral : en 2012, déclare-t-il au journal allemand Die Welt, « Airbus va livrer plus d'avions qu'en 2011 et augmenter sensiblement ses bénéfices tandis qu'Eurocopter devrait continuer de croître ». Malgré tout, il estime que des risques existent bel et bien du côté des fournisseurs : « ils subissent une pression énorme, étant donné qu'ils doivent faire face à plusieurs projets de grande ampleur se déroulant simultanément » (UsineNouvelle.com du 06/02).

Boeing a découvert une erreur de fabrication sur la structure des matériaux composites assurant la rigidité de l'avant de certains 787. L'avionneur, qui minimise l'incident, va néanmoins réexaminer tous les appareils déjà livrés (UsineNouvelle.com du 06/02).

Le groupe britannique BAE Systems s'est dit prêt à baisser ses prix pour concurrencer le Rafale en Inde (UsineNouvelle.com du 07/02).

Equipementiers / Sous-traitants

Après avoir investi 55 millions d'euros dans la refonte de son outil industriel, Messier Bugatti Dowty, filiale du groupe Safran, poursuit ses investissements sur son site de Bidos dans les Pyrénées-Atlantiques. Le site, qui emploie 810 salariés, investit 10 millions d'euros. Un bâtiment flambant neuf de 6 000 mètres carrés va être érigé. Il sera dédié à l'usinage des tiges coulissantes en titane des amortisseurs de trains d'atterrissage pour répondre aux marchés des gros porteurs tels que les B787 et les A350 (UsineNouvelle.com du 02/02).

Revue de presse aéronautique du 11 février 2012 éditée par l'équipe du MIDEST

Midest 2012 du 6 au 9 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail