Fabricants, fournisseurs de pièces de mécanique de précision pour l'industrie aéronautique

  • LB INDUSTRIE
  • CARTIER MARCEL
  • PATUREL DECOLLETAGE
  • DRAULT DECOLLETAGE
  • SMPA

Revue de presse aéronautique du 19 mars 2012

Avionneurs

EADS, porté par Airbus et la demande de l'aviation civile, a annoncé un bénéfice net sans précédent pour 2011 en hausse de 87%, à 1,03 milliard d'euros, et se montre confiant pour 2012 (LaTribune.fr du 08/03). Pourtant l'européen, qui compte 91 avions commandés depuis le début de l'année, est largement distancé par Boeing et ses 385 commandes au 6 mars (LaTribune.fr du 09/03). Autre mauvaise nouvelle : le patron d'Emirates, qui a chiffré à 90 millions de dollars d'ici la fin mars le manque à gagner lié à la découverte de microfissures sur les ailes de ses A380, compte bien se retourner contre l'avionneur (Les Echos du 12/03).

Le ton est sec et sans ambiguïté, souligne LaTribune.fr du 8 mars : « nous devons prendre nos décisions sans ingérence extérieure » dans l'intérêt de la société et « nous continuerons de le faire ». Ces déclarations émanent du président d'EADS Louis Gallois, qui a rejeté les pressions de l'Allemagne pour rééquilibrer à son profit le groupe aéronautique et de défense. A propos du courrier reçu du gouvernement d'outre-Rhin, il a ajouté : « cette lettre n'est pas appropriée et ne correspond pas à la façon dont les sociétés cotées en Bourse sont gérées ». A bon entendeur... L'Usine Nouvelle de cette semaine consacre d'ailleurs sa couverture et son dossier hebdomadaire à « la crise d'indépendance » d'EADS.

L'Organisation mondiale du commerce a rendu public lundi son jugement d'appel sur les aides versées à Boeing. Sans surprise, ce rapport confirme celui rendu en première instance, qui estimait que l'avionneur américain avait reçu pour plusieurs milliards de dollars d'aides illégales, mais sans les chiffrer exactement.
Résultat : comme lors des précédents rounds, Airbus et Boeing se sont livré à leurs propres estimations et ont revendiqué la victoire. Pour l'Américain, les aides dénoncées par l'OMC ne représentent plus que 3 milliards de dollars, contre 18 milliards pour Airbus. Mais pour l'Européen, Boeing a perçu pour 5,3 milliards d'aides illégales, tandis que lui-même n'aurait à rembourser que 1,7 milliard d'euros (LesEchos.fr du 12/03).

Equipementiers / Sous-traitants

Dans un entretien accordé à Reuters le 10 mars, le patron de Latécoère a annoncé que le groupe allait embaucher massivement pour faire face à la demande d'Airbus et de Boeing : « le marché est en plein boom. Les fortes commandes de l'année dernière augmentent le portefeuille (...) et donc entraînent des augmentations de cadence ». Son chiffre d'affaires devrait croître de 10% en 2012, après une progression de 12% en 2011 (UsineNouvelle.com du 12/03).

Zodiac va revoir à la hausse sa prévision de croissance cette année après un premier semestre marqué par une hausse du chiffre d'affaires de 19,6% (Les Echos du 15/03).

Revue de presse aéronautique du 19 mars 2012 éditée par l'équipe du MIDEST

Midest 2012 du 6 au 9 novembre

Le N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle

Imprimer E-mail