Arve Industries
Conduire les chantiers stratégiques de l’innovation

Les reconfigurations des chaînes d'approvisionnement des donneurs d'ordres imposent aux fournisseurs de s'engager sur des stratégies en rupture avec leur positionnement actuel de sous-traitant de spécialité... et de progresser par l'innovation dans le niveau d'intégration avec leurs clients.

Les donneurs d'ordre gèrent de plus en plus leur propre réseau de partenaires/sous-traitants afin d'optimiser leurs politiques d'approvisionnements matière et process.
Comment dès lors être « partenaire » reconnu ?
Jean Breton (Thésame) note que le projet « Innovation » engage des actions à 3 niveaux « pour permettre aux PME du pôle de compétitivité de survivre et de passer des stratégies anciennes « réactives et prudentes » à des stratégies actives puis « pro-actives »

Face à la réorganisation de la chaîne de valeur, il s'agit d'abord de Formuler et conduire les changements stratégiques. Certaines entreprises ont plus de difficultés que d'autres à conduire seules leur « chantier stratégique « , notamment les entreprises de sous-traitance (les plus délocalisables !). Il y a urgence à ouvrir un chantier d'accompagnement stratégique vis-à-vis de cette cible.

Le fournisseur doit maîtriser de nouvelles formes de politiques commerciales subtiles pour limiter le face à face exclusif avec la fonction achat « pure » du client, orientée sur le critère « coûts ». Thésame

Très souvent les PME veulent innover, mais ne savent pas comment. Afin de Maîtriser les outils de la conception innovante, l'anticipation qualité s'appuie sur de nouvelles méthodes telles que la Gestion de Projets Innovants, tant à un niveau stratégique (Direction Générale) qu'opérationnel (Bureau d'Etude et Bureau des Méthodes). Cette action conduit un programme d'acquisition des compétences nécessaires à une bonne pratique de l'innovation dans les PMI de sous-traitance. Sachant que dans une logique « d'amélioration continue », la maîtrise de l'innovation chez les sous-traitants relève d'abord d'un challenge managérial avant d'être technologique.

Les sous-traitants doivent avoir accès, en amont, aux lieux de conception des futurs produits afin d'influencer au plus tôt les choix techniques de leurs clients. Thésame

Les donneurs d'ordre souhaitent de plus en plus intégrer certains de leurs fournisseurs, tout en les accompagnant dans leur performance industrielle et innovation. Mais ils ont des difficultés pour quantifier les critères liés à l'innovation. Dès lors, qu'est ce que c'est un fournisseur innovant ? Sur quoi l'évalue-t-on ?

Le projet Evaluer la performance innovation des fournisseurs mobilise des connaissances en matière à la fois de management de relation client-fournisseur en conception collaborative et d'évaluation de la performance fournisseur. Il est également lié aux enjeux de co-conception.

Les fournisseurs doivent disposer de tous les savoir-faire inhérents aux projets de co-conception, aux TIC dédiées au travail collaboratif à distance et s'inscrire dans une dynamique de collaboration étendue avec son client. Thésame

Pour aider les PMI sous-traitantes à mieux maîtriser les méthodes d'innovation, Rhône-Alpes déploie le programme APPIC© (Amélioration du Processus Participatif d'Innovation et de Conception).

Des savoirs indispensables aux démarches d'innovation

Lionel Barrachin, Directeur Général - SERMI

« Notre challenge est de présenter une image technique d'avant-garde à nos clients PSA, Daimler, BMW... Le programme APPIC nous a permis de réorganiser notre structure BE, d'améliorer nos procédures de capitalisation et d'acquérir les savoirs indispensables à des démarches d'innovation tels que le cahier des charges fonctionnel. »

Privilégier les relations avec des fournisseurs innovants

Pierre Jarniat, directeur des achats - Salomon

« Un fournisseur est innovant lorsqu'il contribue par son expertise produit ou process à l'amélioration des performances de nos produits. Les grands de la chimie sont bien structurés, mais nos fournisseurs de technologies, généralement des PME expertes, le sont moins. Nous avons besoin de trouver, chez eux, des chefs de projets et pour cette raison, nous avons souhaité que certaines PME fournisseurs participent au programme APPIC. L'idée est de les amener dans une démarche qui consiste à redéfinir leur positionnement stratégique et à modifier leur organisation de façon à être disponible plus tôt dans le projet pour apporter une contribution. L'un de nos fournisseurs en région lyonnaise a installé une unité opérationnelle en Roumanie à proximité de nos usines d'assemblage. APPIC l'a aidé à organiser son unité de base en France pour qu'elle devienne plus une unité de développement de projet qu'une unité de production de masse. »

Traduire la stratégie d'entreprise dans le quotidien

Lionel Baud, PdG - Groupe Baud

« Nous sommes connus pour nos pièces de décolletage, mais notre volonté est d'aller vers l'intégration de sous-ensembles. Il nous fallait pour cela mieux maîtriser les fonctions d'assemblages, ré-optimiser nos méthodes pour avoir de meilleurs coûts et augmenter notre productivité. APPIC nous a permis de constituer un groupe de travail en interne sur la stratégie d'innovation, de réfléchir sur notre stratégie d'entreprise et surtout de la diffuser en la discutant après de mes collaborateurs. Dès qu'ils se l'approprient, ils savent mieux la traduire dans le quotidien de l'entreprise. »

Le positionnement stratégique pour innover

Gaëlle Florenza, Directrice - Florenza SAS

« Après une première formation PPJ, ma société a suivi la formation APS (Aide au positionnement stratégique des PME de sous-traitance). Il s'agissait de mieux se situer par rapport à nos clients et par rapport au marché.
Que pense l'extérieur ? Comment nous voient-ils ? Que pensent les hommes de l'entreprise, les cadres techniques ? Cela nous a permis de réfléchir, d'intégrer toutes les visions des uns et des autres, et ainsi de faire des choix d'investissement et de développement. »

Imprimer E-mail